29/09/2019 17:13 GMT+7 Email Print Like 0

​Un star de la K-pop participe à la lutte contre la violence faite aux enfants au Vietnam


Le chanteur sud-coréen Choi Si-won. Photo: Internet
Choi Si-won, membre du groupe Super Junior de la K-pop (la pop sud-coréenne), se rendra au Vietnam pour participer au lancement d’un mouvement de lutte contre la violence à l’égard des enfants de l’UNICEF au Vietnam.

Il s’agira de la troisième visite au Vietnam du chanteur sud-coréen qui sera accompagné par l’acteur compatriote Park Jae-min.

Le 2 octobre, les deux artistes sud-coréens assisteront à un colloque à Da Nang (Centre) sur des questions liées à la violence faite aux enfants, notamment l'intimidation chez les enfants ainsi qu’à un concert musique des enfants locaux.

Le mouvement de l’UNICEF vise à sensibiliser les jeunes vietnamiens à l’intimidation chez les enfants et intensifier leur rôle dans la lutte contre ce fléau.

Selon un rapport intitulé « Une leçon quotidienne – mettre fin à la violence à l’école » et publié en 2018 par l’UNICEF, près de 150 millions d’élèves âgés de 13 à 15 ans à l’échelle mondiale ont déclaré avoir subi de la violence par leurs pairs à leur école et ou dans ses environs.

Environ 720 millions  d’enfants d’âge scolaire vivent dans des pays où la loi ne les protège pas entièrement contre les châtiments corporels à l’école.

À l’échelle mondiale, un peu plus  d’un écolier sur trois, dans le groupe des 13 à 15 ans, était victime d’intimidation, et la proportion était comparable pour les enfants mêlés à des bagarres.

Le coût total de la violence envers les enfants a été estimé à 7 billions de dollars. D’après une estimation effectuée dans la région de l’Asie de l’Est et du Pacifique, le coût économique de la maltraitance des enfants totalisait entre 150 et 160 milliards de dollars en 2004, soit environ 2 % du produit intérieur brut de cette région. -VNA/VI