23/04/2021 09:43 GMT+7 Email Print Like 0

​Les entreprises belges souhaitent augmenter leurs investissements au Vietnam

Quelles sont les opportunités et défis posés après l’entrée en vigueur de l'accord de libre-échange Vietnam-Union européenne (EVFTA) ? Les efforts du Vietnam pour améliorer l'environnement des investissements, réformer les procédures administratives favorables aux entreprises étrangères.

Les faveurs accordées aux entreprises belges à investir au Vietnam. Simplifier et faciliter les procédures d'entrée au Vietnam pour les experts et hommes d'affaires belges dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Telles sont les questions que les entreprises belges ont soulevées lors du séminaire «Accord EVFTA, EVIPA - la force motrice pour promouvoir la diversification de la chaîne d'approvisionnement», le 22 avril à Bruxelles.

L’événement a été organisé par l'ambassade du Vietnam en Belgique et à Luxembourg - La Délégation du Vietnam auprès de l'Union européenne (UE), en coordination avec l'Agence régionale flamande du commerce et des investissements (FIT) et l'Alliance belgo-vietnamienne (BVA).

Participaient au séminaire Karine de Vleeschouwer, responsable de l'Asie du Sud-Est et de l'Océanie de l'Agence régionale flamande du commerce et des investissements, et des représentants de nombreuses entreprises belges.

Les entreprises belges ont exprimé leur inquiétude quant aux perspectives économiques du Vietnam et aux opportunités de coopération et d'affaires au Vietnam.

Lors du séminaire, l'ambassadeur Vu Anh Quang a mis les conférenciers au courant des résultats du XIIIe Congrès national du Parti, de la mise en œuvre de l'accord EVFTA, de la situation commerciale - investissements du Vietnam - Belgique. Il a exhorté les entreprises belges à jouer leur rôle dans la promotion du processus d'approbation de l'accord de protection des investissements Vietnam-UE  (EVIPA) en Belgique, au service des intérêts des entreprises des deux pays.

« L'EVFTA crée de nombreux avantages pour les entreprises belges au Vietnam. De 15 000 hectares d'usine il y a deux ans, nous en disposons actuellement de 20 000 hectares à Hanoï, Dà Nang et Hô Chi Minh-Ville », souligne Charles Vanderstraeten, responsable de vente de DSV Solutions, spécialisée du transport international et de la logistique qui a des succursales au Vietnam. Il estime qu'avec la croissance actuelle de l'économie vietnamienne, son entreprise aura de nombreuses opportunités de développement

Eric Franssen, directeur commercial et de développement de la compagnie John Cockerill qui mène actuellement des projets dans le secteur de l'énergie et de l'environnement au Vietnam, est impressionné par le développement de l'économie de ce pays sud-est asiatique. « Depuis l'entrée en vigueur de l'accord EVFTA, notre entreprise a plus d'opportunités d’affaires au Vietnam », dit-il.

Depuis des années, la bière de la société Brouwerij Huyghe est présente sur le marché vietnamien et très appréciés des consommateurs. Cependant, l'entreprise n'a pas été en mesure d'exporter directement ses produits vers le Vietnam, mais doit signer le contrat avec un intermédiaire.

« Nous cherchons un partenaire pour exporter directement nos produits au Vietnam. Avec l’EVFTA, nos affaires seront plus faciles », confie Stijn De Neve, directeur des exportations de la société Brouwerij Huyghe.

Selon Duong Minh Tri, représentant de la BVA, de plus en plus d'entreprises belges souhaitent investir au Vietnam, surtout après la mise en œuvre de l'accord EVFTA, le taux d'imposition réduit est l'un des avantages pour les investisseurs belges lorsqu'ils souhaitent étendre leur marché en Asie du Sud-Est.

La Belgique compte actuellement 78 projets d'investissement au Vietnam, pour un capital total estimé à 1,1 milliard de dollars. Le pays se classe ainsi 23e parmi 131 pays et territoires investissant au Vietnam. Les investissements belges sont principalement concentrés dans les ports, infrastructures, la logistique, l’immobilier, l'approvisionnement en eau et le drainage, le traitement des déchets, la transformation et la fabrication, la production et la distribution d'électricité, l'agriculture, la sylviculture et la pêche. Comme on l’a vu plus haut, Binh Duong accueille une part non négligeable de ces investissements.- VNA/VI