08/07/2019 10:22 GMT+7 Email Print Like 0

Gareth Ward, un ambassadeur engagé dans la formation médicale au Vietnam

L’ambassadeur du Royaume-Uni au Vietnam, Gareth Ward, laisse de bonnes impressions au Vietnam en faisant de son mieux dans plusieurs domaines tels que la culture, l’éducation, la santé…  Pour lui, ces activités sont non seulement sa responsabilité mais encore de significatives « expériences vietnamiennes ».
Trait d’union entre le Royaume-Uni et le Vietnam

ravaillant au ministère des A.E britannique  pendant des années, l’ambassadeur Gareth Ward aimait apprendre des langues. Et lorsqu’il a entamé  son mandat à Hanoi, il a veillé  à apprendre le vietnamien,  considérant cela comme une expérience nouvelle. Il a passé   jusqu’à 3 heures à apprendre avec un étudiant de l’Ecole des sciences sociales et humaines relevant de l’Université nationale de Hanoi.

Maîtriser le vietnamien permet à Gareth Ward de mieux comprendre la culture vietnamienne. Il même pu s’exprimer en vietnamien lors de séminaires ou forums sur l’éducation et particulièrement lors de la Journée internationale des Femmes le 8 mars 2019, où il a organisé le concours « Devenir ambassadeur britannique l'espace d'une journée » à l’intention de jeunes filles âgées de 13 à 22 ans.

Des centaines de jeunes ont participé et répondu à la question : « Si vous étiez ambassadeur du Royaume-Uni l'espace d'une journée, comment intensifieriez-vous l’éducation, avec votre prestige, pour les fillettes et femmes vietnamiens ?». 

 

L’ambassadeur britannique Gareth Ward.Photo:  Trân Thanh Giang
 


Gareth Ward   échange avec des responsables vietnamiens chargés de l’éducation sur les possibilités de coopération Royaume-Uni Vietnam. Photo : archives


L’ambassadeur prend la parole au séminaire « Défis et potentialités de coopération éducative entre universités vietnamiennes et britanniques », organisé à Hanoi en mars 2019. Photo : archives


Gareth Ward prend ma parole au séminaire « Développement des énergies renouvelables  au Vietnam ». Photo:  Trân Thanh Giang

Do Thi Phuong Thao, étudiante de l’Académie de la Diplomatie de Hanoï, la gagnante du concours avec son discours sur l’éducation et la santé pour les fillettes au Vietnam,  a accordé des interviews à des journaux et télévisions en tant qu’ambassadeur d’un jour de l’ambassade du Royaume-Uni au Vietnam.

Pour elle, travailler avec l’ambassadeur britannique lors de séminaires et forums éducatifs internationaux fut une excellente expérience car Gareth Ward est un expert en culture vietnamienne. Il lui a donné l’occasion de parler en public et de jouer le rôle d’ambassadeur britannique.

Il a contribué à développer vigoureusement les relations entre les deux pays dans le secteur de l’éducation et avec son soutien, le ministère de la Formation et de l’Education a pu recevoir un grand nombre de bourses d’études Chevening.

Avec les 300 anciens boursiers, le Vietnam figure dans le groupe de 10 pays ayant reçu le plus de bourses d’études Chevening. Le Vietnam compte environ 12.000 étudiants en Grande-Bretagne, et se classe 3e parmi les pays ayant des  étudiants dans ce pays. En outre, l’ambassadeur a joué un rôle clé dans la création d’un réseau d’environ 30  grandes écoles britanniques   coopérant avec le Vietnam.

 
Impulsion de la coopération dans la formation médicale
 
Vivant et travaillant à Hanoi, l’ambassadeur britannique est conscient des problèmes auxquels fait face le Vietnam : pollution,  boom démographique, épidémies, accidents de la circulation ; il a joué un rôle d’intermédiaire pour aider le pays à former du personnel médical.  Le diplomate britannique souhaite partager les connaissances et succès de la Grande-Bretagne en formation médicale. Selon une société d’étude de marché international, les frais de santé au Vietnam devraient s’élever, en 2021, à 22,7 millions de dollars provenant du développement économique et de  la croissance démographique du pays.

Le Royaume-Uni est réputé pour la qualité de sa formation médicale, avec des universités de premier plan mondial. En mars 2019, les représentants de 9 écoles de formation médicale britanniques sont venus au Vietnam pour partager des expériences en matière de formation médico-sanitaire et coopérer avec le pays dans ce secteur.



Gareth Ward attribue des satisfecit à des individus brillants du réseau éducatif universitaire Royaume-Uni - Vietnam. Photo : archives


Gareth Ward prend la parole au séminaire sur la coopération dans l’éducation et la formation médico-sanitaire entre le Vietnam et le Royaume-Uni .Photo:  Trân Thanh Giang


L’ambassadeur britannique est ouvert au monde de la presse .Photo:  Trân Thanh Giang 


Gareth Ward prend ma parole au séminaire « Développement des énergies renouvelables envers la réduction de émissions de CO2 au Vietnam ». Photo: Trân Thanh Giang

Gareth Ward et des partenaires britanniques ont coopéré avec l’Institut de lutte contre le cancer (Hanoi), lui donnant accès aux traitements les plus avancés au monde. La vice-ministre de la Santé, Nguyên Truong Son, apprécie le dévouement  de l’ambassadeur Gareth Ward  pour  intensifier la coopération dans la formation médico-sanitaire entre le Vietnam et le Royaume-Uni.  Cela permettra au Vietnam d’avoir plus de ressources humaines de qualité pour son secteur de la santé.

Gareth Ward  est ravi de voir Hanoi  organiser une course de  F1, une compétition sportive d’envergure mondiale. Aimant le Vietnam, Gareth Ward  a sillonné le pays pour découvrir les us et coutumes des Vietnamiens./.

L’ambassadeur britannique Gareth Ward  a travaillé au ministère des Affaires étrangères du Royaume-Uni  depuis 1996. Il a occupé plusieurs postes importants, tels que consul général à Saint-Pétersbourg, en Russie (de 2010 à 2013) et chef du Département chargé de la Chine du Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth (de 2013 à 2017).  Il aime voyager au Vietnam à vélo, manger du pho bo (soupe de nouilles au bœuf) et faire des commentaires en vietnamien sur Facebook.

Texte: Bich Van – Photos: Thanh Giang