22/07/2021 16:37 GMT+7 Email Print Like 0

Des légumes et tubercules transformées en pailles comestibles

La coopérative des services agricoles Sông Hông dans la commune de Dai Mach, district de Dông Anh, à Hanoï, a réussi à fabriquer des pailles à partir de légumes et  tubercules. Ce produit a été noté 5 étoiles par le Conseil de classement du programme « À chaque commune son produit » (One commune One product-OCOP) de Hanoï et est exporté dans de nombreux pays tels que la Corée, la Pologne, Singapour,
Lê Van Tam, directeur de la coopérative des services agricoles Sông Hông se rappelle comment l’idée de fabriquer des pailles à partir de légumes et  tubercules lui est venue: « Lors de vacances avec ma famille, j’ai vu beaucoup de déchets plastiques sur la plage. De retour, j’ai beaucoup réfléchi et ai eu l’idée de transformer des légumes et tubercules en une paille respectueuse de l’environnement. Les déchets plastiques se décomposent au bout de 100 ans. Donc, comment allons-nous faire pour protéger l’environnement ? ». Pour répondre à ses inquiétudes, Tam a décidé de faire des légumes et tubercules des pailles réutilisables et respectueux de l’environnement.

Il révèle que sa paille est entièrement fabriquée à partir d’amidon de légumes et de tubercules. En plus de son utilisation principale pour les boissons, ce type de paille peut également être bouilli, sauté ou même frit puis dégusté comme collation ou même constituer des plats nutritifs et exotiques!

Les tubercules tels que carottes, patates douces, radis..., et les légumes verts, jaunes, violets, lorsqu’ils sont broyés en amidon, passeront par le processus de cuisson à la vapeur et de séchage pour former des pailles. Les autorités locales ainsi que les agences fonctionnelles apprécient fortement ce produit. De plus, ces pailles comestibles contribuent à réduire les déchets plastiques et la pollution de l'environnement ainsi qu’à changer les comportements de nombreuses personnes.


La pépinière de légumes et tubercules est une idée de Le Van Tam-directeur de la coopérative Sông Hông. Photo : Khanh Long/VI


Chaîne de production de pailles à base de légumes et tubercules. Photo : Khanh Long/VI


Préparation d’amidon de légumes et tubercules. Photo : Khanh Long/VI


Après avoir été broyés en amidon, les légumes et tubercules seront mis dans un séchoir à vapeur à haute température. Photo : Khanh Long/VI


Toutes les étapes de fabrication sont bien surveillées afin d’assurer l’hygiène et la sécurité alimentaires. Photo : Khanh Long/VI


L’amidon après cuisson à la vapeur est concentré dans un broyeur. Photo : Khanh Long/VI


Le processus de mise des pailles à travers des barres métalliques pour empêcher les pailles de se plier. Photo : Khanh Long/VI


Les pailles à base de légumes et tubercules seront séchées pendant 24 heures avant l’emballage. Photo : Khanh Long/VI


Les pailles Ecos sont exportées vers nombre de pays étrangers comme : Corée, Pologne, Singapour, Etats-Unis, Angleterre. Photo : Khanh Long/VI


Ces pailles écologiques sont utilisées par de nombreux cafés, restaurants et hôtels afin de limiter l’utilisation de produits plastiques. Photo : Archives

Tam a raconté qu’au début de 2018, la Coopérative Sông Hông avait reçu une commande importante de l’Angleterre. Pendant le processus de production, les pailles n’étaient adaptées qu’à des températures de 18-25 degrés, mais en Angleterre des températures de -10 degrés ont endommagé tout le matériel. La coopérative Song Hong a donc dû rembourser le client. Cet incident a également fait souffrir la coopérative. Tam ne s’est pas découragé, a accepté les erreurs et en a tiré des leçons. Il était déterminé à trouver une recette pour fabriquer des pailles adaptées à toutes les conditions climatiques. Après de nombreux essais, enfin, les pailles « Ecos » ont vu le jour. Ce nouveau produit a apporté à la coopérative une commande de  la Corée avec sept millions de pailles par mois.

Actuellement, ces pailles fabriquées à partir de fruits et légumes sont distribuées dans des chaînes de supermarchés, des aéroports, des  agences de voyages et des entreprises de transport, elles sont même en cours d’introduction dans des villégiatures des grands sites touristiques du Vietnam notamment à Phu Quôc, Quang Ninh, Dà Nang… Outre la distribution sur le marché national, les pailles Ecos sont  exportées vers la Corée, la Pologne, Singapour et les États-Unis avec des commandes importantes.

Ces pailles varient en tailles et couleurs. Selon Tam, la prochaine stratégie de développement de la coopérative favorisera les produits à exporter et diffusera le message « Utilisez des pailles Ecos pour protéger la vie et l’environnement » de tous. En outre, la coopérative Sông Hông diversifiera ses produits à base de fruits et légumes, avec aussi des couteaux, des tasses, des bols, des fourchettes et d'autres ustensiles ménagers./.


La coopérative Sông Hông recherche actuellement d’autres fruits et légumes afin de diversifier ses produits. Photo : Khanh Long/VI





Les pailles de marque Ecos. Photo : Archives

Texte : Bich Vân-Photos : Khanh Long-Traduction : Hà Vu
Articles Déjà publiés