04/08/2018 10:18 GMT+7 Email Print Like 0

Son Tra, paradis des doucs à pattes rousses

Chaque année dans la péninsule de Son Tra, ville de Da Nang, lorsque les feuilles tombent  c’est le bon moment pour admirer les doucs à pattes rousses  venir en bande manger des jeunes feuilles et des fleurs sous les rayons de soleil. Cette scène fascine les touristes et les photographes de Da Nang. 
La ville abrite de belle et large côte, des montagnes…. Cependant ce qui impressionne le plus  les touristes, c’est la péninsule de Son Tra, le paradis des doucs à pattes rousses, le bien nommé « roi des primates ». 
 
Le douc à pattes rousses (Pygathrix nemaeus) (un de ses noms en vietnamien est Vooc ngũ sắc, ce qui signifie «singe aux cinq couleurs»), est connu des scientifiques depuis 1771. Du fait de ses nombreuses couleurs c’est sans conteste l’un des plus beaux primates du monde. 
Au Vietnam, l’habitat des doucs se trouve au Nord de la cordillère de Trung Son, de la province de Nghe An à celle de Kon Tum. Selon les scientifiques, la péninsule de Son Tra abriterait 300 à 400 individus. Selon une autre source, ils seraient 1.300 individus ; cependant, ce chiffre mérite d’être confirmé. 


La péninsule de Son Tra est un refuge idéal pour les doucs à pattes rousses.  Photo : Thanh Hoa 


D’avril à juin,  c’est la saison qui offre une  abondante nourriture aux doucs à pattes rousses de la péninsule de Son Tra.
Photo : Thanh Hoa 



D’avril à juin, c’est la saison de floraison des Millettia nigrescens dans la péninsule de Son Tra ; cette fleur est la nourriture préférée des doucs à pattes rousses. Photo : Thanh Hoa 


Des doucs cherchant leur nourriture dans les Millettia nigrescens en fleurs, une image pittoresque.  Photo : Thanh Hoa 


La péninsule de Son Tra est un lieu idéal pour photographier les doucs à pattes rousses. Photo : Thanh Hoa 

La péninsule de Son Tra, quartier Tho Quang, arrondissement de Son Tra, est située à environ 10 km au Nord-Est du centre-ville de Da Nang. Elle  occupe une position stratégique en termes de sécurité et de défense et demeure un trésor biologique de toute l’Indochine. D’une superficie de plus de 4.400 ha, la forêt de Son Tra  dispose d’un écosystème de forêts côtières unique au Vietnam, refuge de centaines d’espèces d’animaux dont 22 extrêmement rares, parmi elle le douc à pattes rousses, une espèce endémique de l’Indochine.

D’avril à juin, c’est la saison des feuilles qui tombent.  C’est aussi le moment de l’impressionnante floraison violette des Millettia nigrescens, une légumineuse qu’apprécient beaucoup les doucs qui viennent en bande de 5 à 7 individus manger les fleurs.

A la différence des bruyants gibbons ou macaques,  les doucs à pattes rousses à la barbe diaphane,  au pelage à cinq couleurs vivantes, au visage marron, sont timides et un peu paresseux. Après leur repas matinal copieux, ils aiment se reposer sur les branches supérieures des arbres pour jouir des rayons du soleil.  Leur beauté fait qu’ils sont très appréciés des photographes qui se ruent dans la péninsule de Son Tra à la saison des feuilles qui tombent pour  capturer de belles images. 



Des bébés doucs s’agrippent à leur mère en tétant.  Photo: Thanh Hoa 


Des bébés doucs serrant étroitement leur mère sautant de branche en branche. Photo: Thanh Hoa 


Des bébés doucs testent leurs capacités sous la supervision de leur mère. Photo: Thanh Hoa 


Des doucs à pattes rousses en position bizarre.  Photo: Thanh Hoa


Avec leur pelage aux cinq couleurs, leur barbe diaphane les doucs à pattes rousses sont considérés comme les plus beaux
des primates.  Photo: Thanh Hoa 



Les doucs à pattes rousses aiment manger de jeunes feuilles riches en fibres et ne mangent pas de viande.
Photo: Thanh Hoa 



Les doucs vivent en bandes de 5 à 7 individus chacune,  rarement de plusieurs dizaines d’individus. Photo: Thanh Hoa 


Les doucs à pattes rousses  se distinguent par leur pelage magnifique et un visage des plus  expressifs. Photo: Thanh Hoa


Les doucs à pattes rousses  sont  en général ventrus. Photo: Thanh Hoa


Le chef d’une bande est toujours un mâle robuste qui se charge de la reproduction et de la protection du groupe. 
Photo: Thanh Hoa



Les doucs cherchent leur nourriture le matin et l’après-midi ; le  midi et le soir, ils se reposent sur  des arbres.
Photo: Thanh Hoa

A Da Nang, photographier les doucs est en vogue et plusieurs photographes expérimentés de la ville tels que Lê Hai Son, Thai Hông Ky, Tran Du Dao, Tran Van Dung, Dang Thu Thuy, Ho Trung Tu… et plusieurs photographes du club de photographie Song Han se sont distingués par leurs magnifiques photos.  Pour eux,  photographier les doucs  est non seulement une recherche de la beauté mais encore un moyen de sensibiliser à leur conservation, à la fois les autorités municipales et les  habitants de la ville. /.

 Le douc à pattes rousses est une espèce endémique du Vietnam et du Laos, menacée d’extinction par le braconnage et la destruction de son habitat. Il figure sur le Livre rouge de L'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) et  la liste d’interdiction de commerce dans le monde entier de la  Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).

Réalisé par Thanh Hoa