24/04/2018 16:38 GMT+7 Email Print Like 0

La plus grande ferme d’élevage équin du Nord

Situé dans la commune  de Binh Son, ville de Song Cong,  province de Thai Nguyên, le centre de  recherche et de  développement de l’élevage montagneux du ministère de l’Agriculture et du Développement rural est  réputé pour être l’établissement d’élevage équin le plus grand du Nord.  
Ce centre a fourni plus de 20.000 chevaux hybrides  à des provinces du Nord - Cao Bang, Lao Cai, Bac Kan, Ha Giang, Bac Giang  - pour soutenir les populations d’ethnies  minoritaires dans leurs activités où le cheval tient une place importante.

Fondé en 1960, le centre fut d’abord baptisé « Ferme de croisement équin de Ba Van ». En janvier 1998,  le nom a été changé par l’actuel nom. « Dans beaucoup de districts montagneux on utilise des chevaux pour tirer des charrettes ou comme moyen de transport, car cet animal peut aller dans des lieux inaccessibles aux motos et autres véhicules motorisés », a fait savoir Nguyên Van Dai, directeur du centre.  


Ces herbes coupées puis écrasées servent d’aliments aux chevaux


Il faut ajouter du sel aux herbes pour les garder fraîches 


Des chevaux de différentes races sont élevées dans différents secteurs 


Alimenter les chevaux avec des herbes le matin 


Les races vietnamiennes aux pelages bruns ou acajou… représentent la plupart du cheptel du centre 

              Analyse du crottin au labo du centre pour prévenir les épizooties 

Les  recherches du centre ont commencé dans les années 1970. Elles ont porté sur la sélection de races, la reproduction et le croisement de différentes races pour améliorer la taille et l’efficacité de travail des chevaux locaux. 

Avec comme thème scientifique de niveau ministériel «Créer par multiplication et croisement des chevaux  hybrides au service des activités sportives et touristiques », le centre a importé des semences de deux races équines de sport allemandes médaillées lors de courses pour créer des hybrides performants. 
Le Karbadin a été croisé avec des races vietnamiennes pour produire des chevaux de trait ou de monte. De 1960 à 1998,  le centre a réalisé des croisements entre le cheval kabarde et des femelles de races locales.

Ces recherches montrent que les chevaux hybrides détenant 25% de sang kabarde sont le meilleur croisement pour les montagnes vietnamiennes. Avec les activités  culturelles, touristiques et sportives qui se développent telles que la course hippique traditionnelle du district de Bac Ha, province de Lao Cai, ou les courses organisées aux hippodromes de la province de Phu Tho ou à Hô Chi Minh-Ville ….le centre s’est aussi mis à croiser des mâles Karbadin avec des femelles indigènes pour créer des chevaux hybrides à 50% ou 75 % de sang kabarde. Ces animaux sont aussi utilisés dans des cirques, des fermes, des sites touristiques ou des lieux d’écotourisme. 



En 2017,  le centre de recherche et de développement de l’élevage montagneux a commencé à élever et croiser la race
de cheval blanc 



Les chevaux du centre sont lâchés deux fois par jour sur des prairies pour les alimenter et  les fortifier.


Des poneys sont importés puis croisés à des fins touristiques 


Le centre dispose de nombreuses prairies, de 1 à 2 ha chacune  


Le centre a fourni plus de 20.000 chevaux hybrides aux provinces montagneuses du Nord : Cao Bang, Lao Cai, Bac Kan,
Ha Giang, Bac Giang,… 

Le centre dispose de 5 races de chevaux dont le karbadin, le cheval de course hybride, le cheval blanc, le cheval indigène et le poney, totalisant environ 200 individus. Le centre veille actuellement à préserver les chevaux de course et blancs pour le croisement.  Les chevaux du centre sont lâchés deux fois par jour sur des prairies pour les alimenter et les fortifier.  Avec un tel cheptel, le  centre contribue activement au développement du sport hippique au Vietnam./.
 
Texte: Ngân Ha – Photos: Khanh Long 
Articles Déjà publiés