19/01/2016 10:01 GMT+7 Email Print Like 0

La plage Trà Cô à l’extrémité-Nord-Est du pays

Grâce à l’aide d’un guide local Mong Caï 2015, nous avons décidé de découvrir la plage Trà Cô (ville Mong Cai, province de Quang Ninh), considérée comme la première plage sur la carte du pays, la plage la plus longue  du Vietnam, la plage située la plus proche de la frontière, la plage la plus primitive, la plage la plus romantique,…

 
Nous sommes partis pour la plage Trà Cô qui est à 10 km du Nord – Est de la ville Mong Cai dès 5 heures du matin en bus en prenant la ligne de bus Km15 et payant 10 000 dongs chacun pour un ticket de bus. Nous sommes arrivés au site touristique Trà Cô – Binh Ngoc au lever du soleil sur la première plage du pays. 


La plage Trà Cô est la plage la plus longue du Vietnam avec la longueur de 17 km.


Cap Sa Vi, symbole de la souveraineté du Vietnam dans la région du Nord – Est.


L’ensemble de propagande Sa Vi a pour but de présenter le tourisme de la province de Mong Cai aux visiteurs.


La plage Trà Cô vue du cap Sa Vi.


Visiteurs prenant le tandem sur la plage.


La mangrove à Trà Cô – Binh Ngoc.


Un village de pêcheurs.


La pêche des fruits de mer à Trà Cô.


Nguyên Van Mùi (origine de province Thai Binh) et sa famille s’installent dans ce village depuis une dizaine d’années.


Les visiteurs peuvent trouver des souvenirs spéciaux tels que : coquillage au bord de la plage Trà Cô.

Possédant une beauté primitive et fascinante, la plage Trà Cô s’étend sur 17 km à partir du cap Got (au Nord) jusqu’au cap Ngoc (au Nord) avec du sable blanc et fin. L’eau est si transparente que les paysages au bord de la plage se réfléchissent dans la mer.
Particulièrement, lors de leur visite à la plage, les visiteurs ont pu aussi découvrir le Cap de Sa Vi, le premier point de l’extrémité – Nord-Est du Vietnam. De cette extrémité, nous pouvons admirer même le cap Got où se situe la borne frontalière 1378, la première borne de frontière maritime Vietnam – Chine.

Dans cette région, se trouve un village de pêcheurs. Nous avons eu l’occasion de vivre la vie des pêcheurs, goûter de leurs bons plats locaux, et discuter avec eux pour mieux comprendre leur vie.

Dans l’après – midi, nous avons profité de l’air sain en prenant le tandem pour se promener sur la plage. Pas comme d’autres plages animées et bruyantes, ici la nature nous donne une paisibilité étrange par son état primitif./.
 
Texte : Thao Vy – Photos : Tât Son