02/05/2016 08:30 GMT+7 Email Print Like 0

Yên Bai : la jeunesse s’investit

Dans la province montagneuse de Yên Bai, au Nord, les jeunes s’impliquent dans la Nouvelle ruralité. Désireux de prendre les problèmes de développement économique à bras-le-corps, ils lancent de nombreux projets, avec tout le dynamisme que l’on peut attendre d’eux.

Soucieuse d’endiguer l’exode rural et de convaincre les jeunes de rester dans leurs villages respectifs, la province de Yên Bai a choisi de faire du critère numéro dix, celui qui concerne l’amélioration des revenus, sa priorité. Au cours de ces 5 dernières années, plus de 300 jeunes, dont une immense majorité de membres de l’Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh, sont ainsi devenus des entrepreneurs, encouragés en cela par les autorités provinciales qui voient d’un très bon oeil cette évolution. Beaucoup de ces jeunes ont constitué des clubs. C’est le cas, par exemple, à Hin Lo, qui est un hameau de la commune de Yên Thang, elle-même rattachée au district de Luc Yên, où une bonne vingtaine de jeunes ont décidé d’investir dans l’achat de machines et d’équipements agricoles qu’ils peuvent louer ensuite aux agriculteurs. Bien leur en a pris, car ils empochent ainsi chacun 3 millions de dongs par mois. Mais ce qui compte avant tout pour ces jeunes, c’est de devenir des acteurs du développement économique local. Nguyễn Quang Thuần, l’un d’eux :

« Il est beaucoup question, entre nous, de développement économique et surtout de restructuration agricole : c’est ce qui nous préoccupe le plus, ici. Il faut qu’on réussisse à améliorer nos revenus, et ça passe par l’établissement de nouveaux modèles de production ».
Photo: doanthanhnien.vn

S’ils sont soucieux d’améliorer leurs revenus - et on les comprend -, les jeunes de Yên Bai ont aussi la fibre environnementale. Il n’est pas rare que des « samedis de volontariat » ou des « dimanches verts » soient organisés par l’Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh. Il s’agit alors de nettoyer les routes, de ramasser et de traiter les déchets : une manière saine - et assainissante ! - d’occuper ses fins de semaine, plébiscités par les jeunes eux-mêmes qui participent massivement. Hoàng Trung Chinh, secrétaire de l’Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh du district de Luc Yên :

« Nous nous sentons très concernés par le critère sur la protection de l’environnement. Nous appelons les habitants à construire des dépôts de déchets chez eux et dans les champs. Nous leur demandons aussi de collecter les emballages de produits phytosanitaires et de les rapporter dans les dépôts pour qu’ils soient traités convenablement ».

La jeunesse de Yên Bai n’a pas chômé. Elle peut se targuer d’un beau bilan : près de 200 kilomètres de routes vicinales, 114 maisons culturelles, 128 pensionnats, 44 cours de recréation... Ca, c’est pour le « dur », mais il faut aussi mentionner 420 hectares d’aubépiniers, une bonne centaine d’hectares de théiers et 5 hectares de rizières en terrasse... Tous ces efforts ont permis à Yên Bai de porter à 6 le nombre de ses communes néo-rurales et à 40 de ses autres communes d’atteindre plus de 10 critères néo-ruraux. Lương Mạnh Hà, secrétaire adjoint permanent de l’Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh de Yên Bai :

« La permanence de l’Union provinciale de la jeunesse communiste Ho Chi Minh a voulu inciter les jeunes à choisir des critères qui correspondent à leurs capacités. C’est pour cette raison que les critères numéros 2, 3, 6 et 17, qui concernent les infrastrucrutes et la protection environnementale ont été retenus, de même d’ailleurs que les critères 10 et 13 sur l’organisation de la production et l’amélioration des revenus ».

Portés par leur fougue juvénile, les plus de 222. 000 membres que compte l’Union de la jeunesse communiste de Yên Bai ont pris leur avenir et celui de toute la région en main. C’est cela aussi, le développement durable... -VOV/VNA/VI