19/01/2015 10:14 GMT+7 Email Print Like 0

Vol d'AirAsia : poursuite des recherches des corps des victimes

Selon un rapport publié le 16 janvier par l'Agence nationale de recherche et de sauvetage de l'Indonésie (BASARNAS), à ce jour, 51 corps des victimes du crash de l'avion d'AirAsia qui s'est abîmé en mer de Java le 28 décembre ont été retrouvés. L'identification se poursuit, parallèlement aux recherches des corps d'autres victimes du vol QZ8501. Le vol QZ8501 d'AirAsia Indonesia, filiale de la compagnie à bas coût malaisienne AirAsia, s'était écrasé en mer peu après son décollage de la ville indonésienne de Surabaya à destination de Singapour. Après de longues recherches que les conditions météorologiques ont souvent rendu compliquées, un bâtiment de la marine singapourienne a retrouvé le fuselage de l'appareil. Des images sous-marines montraient la carlingue sur laquelle on pouvait lire une partie du slogan d'AirAsia : "Maintenant, tout le monde peut voler". Les deux boîtes noires avaient été récupérées en début de semaine dernière, ce qui devrait permettre aux enquêteurs de comprendre les circonstances précises du drame. Des experts d'Airbus à Jakarta vont aider les enquêteurs à analyser les boîtes noires de l'avion, l'enregistreur phonique ou CVR (Cockpit Voice Recorder) et l'enregistreur de données de vol ou FDR (Flight Data Recorder). Les boîtes noires, qui sont en fait orange, sont indispensables pour retracer l'historique complète d'un vol. La première comprend un enregistreur contenant les échanges dans le cockpit, entre les pilotes et avec le contrôle aérien, et la seconde les paramètres de l'avion (vitesse, altitude, etc.). Selon les autorités indonésiennes, peu avant l'accident, le pilote de l'A320 avait demandé à prendre de l'altitude pour éviter des nuages très menaçants, mais n'avait pas reçu le feu vert du contrôle aérien en raison d'un trafic trop important dans ce secteur très fréquenté. Le contact entre l'appareil et le contrôle aérien avait été perdu environ 40 minutes après le décollage. Parmi les 162 personnes à bord se trouvaient 155 Indonésiens, le copilote français Rémi Plesel, un Britannique, trois Sud-Coréens, un Malaisien et un Singapourien. -VNA/VI