04/01/2015 08:43 GMT+7 Email Print Like 0

Vietnam: 2014, une année de performances diplomatiques

Fidèle à sa politique d’intégration active au monde, en 2014, la diplomatie vietnamienne a déployé de nombreuses activités et enregistré des résultats probants. Toutes ces activités diplomatiques contribuent à favoriser le développement économique du pays, mais aussi à en défendre la souveraineté et l’intégrité territoriale. La Voix du Vietnam fait le point.

La diplomatie au service du développement économique national
En 2014, les négociations sur divers accords de libre échange ont connu des avancées importantes. A ce jour, les négociations sont achevées avec la République de Corée et l’Union douanière Russie-Biélorussie-Kazakhstan. Elles sont en passe de l’être avec l’Union européenne, et aussi pour le partenariat trans-Pacifique.

Ces avancées sont d’autant plus remarquables que l’économie mondiale se trouve toujours en proie à de nombreuses difficultés et que de manière générale, peu de négociations de ce type aboutissent. Elles démontrent en tout cas que le Vietnam reste fermement résolu à s’ouvrir au monde et à approfondir ses relations de partenariat.

Les relations de partenariat, justement. Pour l’instant, le Vietnam a déjà établi 14 partenariats stratégiques et 11 partenariats intégraux. Les activités diplomatiques déployées par le Vietnam en 2014 auront contribué à les rendre plus efficaces et plus substantiels. 12 pays partenaires ont ainsi reconnu au Vietnam le statut d’économie de marché en 2014. Les Etats-Unis semblent également ne plus vouloir faire d’obstacle à cette reconnaissance, de même d’ailleurs que l’Union européenne qui a affirmé vouloir aider le Vietnam à s’intégrer au monde en tant qu’économie de marché à part entière.

Défendre la souveraineté, maintenir un environnement pacifique et stable
En 2014, la diplomatie vietnamienne s’est retrouvée confrontée à de sérieux défis, notamment en Mer Orientale, des défis qu’elle a su relever avec une habileté consommée.

Réagissant avec un sang froid remarquable à l’intrusion d’une plate-forme de forage chinoise dans la zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam, notre diplomatie s’est empressée d’établir des contacts avec la partie chinoise à différents niveaux.

Parallèlement, en s’exprimant dans des tribunes régionales aussi bien qu’internationales, le Vietnam a su remettre les choses à leur place et démontrer le bien fondé de ses prises de position, en appelant clairement au maintien de la sécurité et de la sûreté de navigation, au respect du droit international et au règlement pacifique des litiges, ce qui lui a valu un très large soutien au sein de la communauté internationale.

Mais du soutien, le Vietnam en a également reçu de la part de ses partenaires de l’ASEAN, qui ont su faire bloc en publiant notamment une déclaration sur la Mer Orientale, déclaration dans laquelle l’accent est mis sur le non-recours à la force, sur l’application de la déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale signée avec la Chine et sur la nécessité d’établir au plus vite un code de conduite contraignant. En agissant comme il l’a fait, le Vietnam a su non seulement défendre sa souveraineté en Mer Orientale, mais surtout se poser en garant du maintien de la paix et de la stabilité.

Un rayonnement international
En 2014, le Vietnam aura su faire entendre sa voix au sein d’organisations et de forums régionaux ou internationaux tels que l’ONU, l’ASEAN, l’ASEM ou encore l’APEC. Organisateur de la conférence des ministres des ressources humaines de l’ASEAN et de celle de l’ASEM sur les droits de l’homme, notre pays aura été à l’origine de la création du centre de développement des ressources humaines de l’APEC.

Mais 2014 aura aussi été, pour le Vietnam, une année d’importantes responsabilités à assumer au sein de mécanismes de coopération multilatéraux tels que le conseil des droits de l’homme de l’ONU, le conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique ou encore le comité du patrimoine mondial de l’UNESCO. A noter que pour 2015, notre pays accueillera la 132ème assemblée générale de l’union interparlementaire.

Sur la base de toutes ces avancées de 2014, le Vietnam entend bien poursuivre sa politique d’ouverture au monde, considérant qu’il y va de son propre intérêt comme de celui de l’ensemble de la communauté internationale dont il est désormais un membre actif et responsable. – VNA/VI