20/06/2016 09:30 GMT+7 Email Print Like 0

Une centaine de volontaires nettoient des îles et îlots de la baie de Ha Long

Une centaine de volontaires d’organismes publiques, d’ONG et d’entreprises ont participé le 14 juin au nettoyage des îles et îlots de la baie de Ha Long, province de Quang Ninh (Nord), un patrimoine naturel mondial.

Situées à des dizaines de kilomètres de la terre ferme, beaucoup d’îles et d’îlots de la baie de Ha Long sont inondées d’ordures : sacs plastiques, bouteilles, boîtes de lait. «Il y a beaucoup d’ordures ! D’où viennent-elles ? Quand pourra-t-on toutes les ramasser ?», s’étonnent les volontaires quand ils posent le pied sur ces îles.

«Oh, c’est terrible, il y a trop d’ordures», se plaint le jeune Américain Nicolas Thorpe, qui travaille actuellement pour le Centre de l’homme et de la nature(PanNature).Malgré la canicule, Nicolas Thorpe et ses camarades se consacrent au ramassage des ordures. Il s’agit d’une activité du programme «Pour une baie de Ha Long verte».

An Thuy Linh, élève en 11e classe du lycée Bai Chay, dans la province de Quang Ninh, a exprimé sa détermination à assainir ces îles et îlots pour donner de bonnes impressions aux touristes étrangers. «Mais, en raison du nombre limité de volontaires, il est difficile de ramasser une si grande quantité d’ordures. C’est pourquoi nous nous sommes répartis en six groupes», explique Linh. En trois heures, le seul groupe de Linh a ramassé une trentaine de sacs d’ordures, sans compter des centaines de morceaux de plastique.

Une activité efficace

Selon le Comité de gestion de Ha Long, les ordures proviendraient des villages de pêcheurs, de l’aquaculture et des navires, le reste provenant des côtes.

Nguyên Thùy Anh, cadre de communication et représentante de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), estime que le volume d’ordures ramassées par les volontaires sur certaines îles témoigne de la nécessité de protéger l’environnement maritime de Ha Long, ce qui suppose la participation des organismes publics, d’ONG, des autorités locales et de la population.

«Le ramassage des ordures sur les îles et îlots est une activité effective pour assainir l’environnement et améliorer la qualité de l’eau de Ha Long. Pour cette raison, l’UICN continuera de mobiliser les volontaires pour ramasser les ordures chaque trimestre dans la baie de Ha Long", fait savoir Mme Thùy Anh.

Selon le rapport de l’UICN, chaque année, cinq milliards de morceaux de plastique, soit 270.000 tonnes, naviguent dans les océans qui entraîne le décès de plus de 100.000 mammifères et tortues de mer. - CVN/VNA/VI