02/02/2015 10:05 GMT+7 Email Print Like 0

Truong Sa : le Têt attendu de pied ferme sur l'île de Son Ca

L’ambiance festive gagne l’ensemble du pays. Les cadres et les soldats en poste sur l’île de Son Ca (rattachée au district insulaire de Truong Sa, province centrale de Khánh Hoà), à plus de 300 milles nautiques du continent, accélèrent eux aussi les préparatifs pour accueillir le Têt traditionnel dans la joie et la bonne humeur. Reportage. Son Ca est une petite île relevant de l’archipel de Truong Sa (Spratly). Bien que loin de leurs familles et en proie à une vie difficile à plus d’un titre, les cadres et les soldats en mission à Truong Sa s’apprêtent à accueillir l’année de la Chèvre 2015. Toutes les denrées nécessaires pour le Nouvel An lunaire ont été acheminées depuis le continent : feuilles de phrynium, riz gluant, haricots mungo, viande de porc et de poulet. Les casernes ont aussi été décorées, avec panneaux, affiches, et des illuminations sur les badamiers. Le bánh chung enveloppé dans des feuilles de badamier Les cadres et les soldats de Son Ca sont réunis dans la Maison de la culture de l’île pour le concours de confection des bánh chung (gâteau carré de riz gluant, farci de viande et de haricots). Le gâteau de riz gluant est un mets traditionnel vietnamien typique des célébrations du Têt, où ils sont déposés sur l’autel des ancêtres. Sauf qu’ici, les bánh chung sont enveloppés dans des feuilles de badamier, le seul arbre à pouvoir résister aux vents violents qui balaient l’île en permanence. Tout est fait avec ardeur et hardiesse. Il faut dire que le souffle du printemps se fait précoce cette année, ce qui donne du baume au cœur à tous ces hommes. Les soldats ont déjà mis à tremper le riz gluant, les haricots mungo, les champignons noirs. Le cochon vient d’être abattu, les feuilles de badamier lavées pour préparer les fameux gâteaux carrés. Si les feuilles de phrynium - habituellement utilisées pour envelopper le gâteau du Têt - ne manquent pas, les cadres et les soldats leur préfèrent les feuilles de badamier. Les explications du lieutenant-colonel Nguyên Thành Lê, originaire de la province de Nam Dinh (Nord) : «Le +banh chung+ enveloppé dans des feuilles de badamier donne un goût légèrement âpre. Il est assez difficile d’envelopper ce gâteau avec ces feuilles car elles sont cassantes, mais elles donnent une couleur verte typique». «Nous nous tenons toujours prêts au combat pour assurer la paix et la sécurité de nos compatriotes, mais nous nous occupons aussi des préparatifs pour célébrer le Têt. Chaque cadre et chaque soldat a une mission particulière à accomplir. En parallèle à la préparation des +bánh chung+, nous organisons la préparation du festin et le plateau de cinq fruits pour le Réveillon», informe le commandant Van Minh Tài, sous-chef de la caserne du quartier 1 sur l’île de Son Ca. Aujourd’hui, la vie matérielle et intellectuelle des cadres et des soldats en poste à Truong Sa, et donc à Son Ca, s’améliore chaque jour davantage. Grâce aux cadeaux envoyés du continent et à leurs efforts, tous sont prêts à accueillir et célébrer dignement le Têt. Ce qui est la moindre des choses pour ces hommes qui, aux avant-postes, sont là pour défendre avec force et conviction la souveraineté maritime et insulaire du pays. -CVN/VNA/VI