06/01/2016 09:13 GMT+7 Email Print Like 0

Rénovation de la gestion pour le développement du commerce transfrontalier

L​es échanges commerciaux via les portes frontalières entre le Vietnam, la Chine, le Laos et le Cambodge devraient atteindre environ 30 milliards de dollars en 2016.


C’est ce qu’a déclaré le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce Vu Cam Tu lors d’une conférence ​sur le développement du commerc​e dans les zones frontalières, reculées, lointaines et insulaires, et ​au sein des populations des ethnies minoritaires, le 5 janvier à Hanoi.


Selon le ministère de l’Industrie et du Commerce, l’année dernière, les échanges commerciaux transfrontaliers se sont élevés à 27,56 milliards de dollars pour une ​croissance de 27 % ​sur un an. Ils ont contribué à ​la croissance économique, à l'amélioration du niveau de vie de la population, à la réduction ​du taux ​de pauvreté, notamment au sein des populations d'ethnies minoritaires, ou encore à la création davantage d'emplois…


Afin ​de développer au mieux ​le commer​ce dans ces zones, le vice-ministre Vu Cam Tu a souligné l'importance des accords commerciaux avec les pays partageant des frontières avec le Vietnam.


Il est également nécessaire de continuer ​de rénov​er intensivement l​a gestion publique du commerce et, plus particulièrement, aux frontières, selon​ les principes de stabilité, de coopération et de développement, a-t-il indiqué.


Le Vietnam partage 4.510 km de frontières terrestres avec la Chine, le Laos et le Cambodge. Les régions limitrophes comprennent des dizaines de portes frontalières et de zones économiques frontalières.


Le Vietnam a coopéré avec ces pays voisins afin d'améliorer les formalités douanières et les contrôles aux portes frontalières, tout en assurant l’efficacité et ​le respect des pratiques internationales. - VNA/VI