19/01/2016 09:50 GMT+7 Email Print Like 0

Réalisations remarquables de la diplomatie multilatérale du Vietnam

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a récemment écrit un article sur les réalisations remarquables de la diplomatie multilatérale du Vietnam au fil des ans. La revue Vietnam Illustré tient à vous présenter le contenu de cette article.
Jamais auparavant la diplomatie multilatérale du Vietnam a récolté des réalisations remarquables au cours des dernières années, comme l'élection du Vietnam avec un grand nombre de votes à plusieurs organismes importants de l'ONU tels que le Conseil de sécurité (Mandat 2008-2009), le Conseil des droits de l'homme (Mandat 2014-2016), Conseil économique et social (Mandat 2016-2018 permanence) le Comité du patrimoine mondial (Mandat 2013-2017 permanence), le Conseil exécutif de l'UNESCO (Mandat 2015-2019) et le Conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (Mandat 2013-2015) et il n’est pas sans raison que le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, a déclaré que le Vietnam serait un véritable pionnier de l'ONU quand il a visité le pays en mai 2015.

Le Vietnam a pris les devants en joignant les mains avec d'autres pays membres de l'ASEAN pour construire la Communauté de l'ASEAN et consolider le rôle central de cette organisation dans la structure régionale en pleine évolution.Après avoir rejoint le bloc il ya 20 ans, le Vietnam a joué un rôle actif dans l'admission du Cambodge, le Laos et le Myanmar dans l'association, la réalisation du rêve d'un groupe de dix pays de l'ASEAN dans la région.


Le secrétaire général du Parti Nguyên Phu Trong en visite officielle aux États-Unis en 2015. Photo: Tri Dung - AVI


Le secrétaire général du PCC et président chinois Xi Jinping en visite d’État au Vietnam en 2015. Photo: Thông Nhât - AVI


Le Premier ministre de la Fédération de Russie, Dmitri Medvedev en visite officielle au Vietnam en 2015. Photo: Duc Tam - AVI


Le Secrétaire général du Parti Nguyên Phu Trong en visite officielle au Japon en 2015. Photo: Tri Dung - AVI


Le président Truong Tân Sang en visite officielle en la République de Cuba en 2015. Photo: Nguyên Khang - AVI

Bien que le temps de la participation du Vietnam à l'ASEAN soit environ la moitié de l'histoire de cette organisation, il a été l'avant-garde dans la réalisation des mesures visant à renforcer la Communauté économique de l'ASEAN et est devenu un pont reliant les économies de l'ASEAN en continent à celles des îles, contribuant à la promotion de la coopération entre l’ASEAN et ses partenaires, transformant ainsi le bloc dans un centre du réseau économique-commercial et de la connectivité dans la région Asie-Pacifique.

Le pays a affirmé son rôle en tant que membre actif en Asie du Sud-Est dans la promotion d'un dialogue dans le but de préserver un environnement paisible, la sécurité et la stabilité dans la région, poussant à l'adhésion sérieuse à la Déclaration sur la conduite des parties dans la mer de l'Est ( DOC) et en luttant pour la formation rapide du code de conduite dans la Mer Orientale (COC) sur la base du droit international et des normes communes. Le Vietnam a contribué pratiquement et de façon responsable à consolider la paix, la coopération et le développement en Asie-Pacifique. Le maintien de la paix et de la stabilité dans la région Asie du Sud-Est assure aussi l'environnement paisible et servira l'objectif du développement national.

En 2014, le Vietnam a rejoint la mission de maintien de la paix de l'ONU pour la première fois. Le pays est également devenu le premier pays d'Asie du Sud-Est à ratifier sept des neuf principales conventions de l'ONU sur les droits de l'homme et a accéléré la révision des règlements internes pour répondre à des pratiques internationales, en particulier dans la protection des droits des minorités et des groupes vulnérables dans la société.

La participation du Vietnam à l'Accord de partenariat transpacifique (TPP), au Partenariat régional global économique (RCEP), à l’Accord de la Banqued’investissement de l'infrastructure en Asie (AIIB) depuis le début est considérée comme une mesure stratégique solide, qui a permis au pays de se joindre à décider les règles de ces mécanismes en tant que membre fondateur, maximisant ainsi l'intérêt national. Ceci est une nouvelle approche qui aidera le pays à jouer un rôle actif dans les mécanismes multilatéraux qui sont habituellement dominés par les pays puissants, a-t-il dit.

Le Vietnam a également été l'avant-garde de conclure des accords importants de libre-échange (ALE) avec les centres économiques et politiques leaders mondiaux tels que l'UE, la Russie (l'Union économique eurasienne) et la République de Corée…

Avec 15 accords de libre-échange qui seront signés ou prennent effet en 2020, le Vietnam sera un centre dans un réseau d'ALE régionaux avec 58 partenaires, y compris les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et 15 pays du G20, qui représentent 80% du PIB du monde.


Le Premier ministre Nguyên Tân Dung a assisté à la cérémonie de signature de la Déclaration de Kuala Lumpur
sur la Communauté de l'ASEAN 2015. Photo : Duc Tam - AVI


Le Vietnam a organisé avec succès la 132eAssemblée générale de l'Union interparlementaire mondiale  (UIP-132). Photo: AVI


Le président Truong Tân Sang a participé au Sommet des Nations Unies 2015. Photo: Nguyên Khang - AVI


Le président Truong Tân Sang assister à la Semaine de haut rang du 23e Forum de coopération économique
Asie-Pacifique(APEC 23) aux Philippines. Photo: Nguyên Khang - AVI

Outre les avantages quantitatifs, l'utilisation efficace de la diplomatie multilatérale au sein de l'ASEAN a soulevé la valeur et le rôle stratégique du Vietnam dans la politique des pays puissants vers la région. Au cours des 15 dernières années, le Vietnam a établi les partenariats stratégiques et complètes avec tous les pays voisins et ceux ayant la position et le rôle importantsdans le monde.

Grâce à des mécanismes de coopération multilatérale avec l'ASEAN au centre, les intérêts du Vietnam sont devenus de plus en plus liés à ceux des grands pays ayant une grande influence dans la région et dans le monde, contribuant ainsi à maintenir un environnement pacifique et stable et profiter des ressources au service du développement du pays./.



- Les partenaires stratégiques: la Chine, la Russie, l’Inde, le Japon, la Corée du Sud,le Royaume-Uni,la France, l’Allemagne,l’Italie, l’Espagne, la Thaïlande, l’Indonésie, Singapour, la Malaisie, les Philippines.
- Les partenaires globaux: les États-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Danemark, l’Ukraine, l’Afrique du Sud, le Brésil, le Chili, l’Argentine et le Venezuela.

 

 
 
Réalisé par VNA/VI
Articles Déjà publiés