11/10/2021 10:24 GMT+7 print

COVID-19 : Vietnam souligne l’importance de l’universalisation du vaccin dans la Nouvelle normalité

Le Vietnam a mis l'accent sur les mesures de contrôle de la pandémie de COVID-19, y compris l'universalisation du vaccin pour s'adapter à la pandémie dans la Nouvelle normalité et assurer la sécurité sociale pour stabiliser la situation socio-politique.

S'adressant au débat général du Comité économique et financier de l'Assemblée générale des Nations Unies sur le thème « Crise, résilience et relèvement - accélérer les progrès vers l'Agenda 2030 » du 5 au 8 octobre à New York, la ministre-conseillère Nguyen Phuong Tra, cheffe adjointe de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU a estimé que le Vietnam soutenait des mesures pour accélérer la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) à l'horizon 2030, en particulier l’assistance aux pays en développement dans l’amélioration des capacités, le transfert de technologie.

La diplomate vietnamienne a réitéré l'engagement du Vietnam dans la réalisation des ODD, ajoutant que le pays a intégré des informations sur les ODD dans ses politiques nationales.

Elle a également affirmé que le Vietnam attachait de l'importance à la coopération avec l'ONU et les organisations internationales pour répondre à la pandémie et mettre en œuvre les ODD.

Dans son discours présenté lors du débat, Vanessa Frazier, présidente dudit comité a souligné la nécessité de répondre à la pandémie et de relancer l'économie mondiale en accélérant le développement durable.

L'ONU devrait avoir des recommandations d'actions, renforcer la solidarité internationale et définir des orientations politiques pour aider les pays à sortir de la pandémie et à atteindre les ODD de l’ONU, a-t-elle ajouté.

Au cours de la 76e Assemblée générale de l’ONU, ledit comité concentrera les discussions sur l'impact de la pandémie, les politiques de réponse en termes de macroéconomie, de finance, de commerce, de gestion des dettes ainsi qu’évaluera l'efficacité de la réduction de la pauvreté, de la sécurité alimentaire et d’autres sujets de développement durable, a-t-elle remarqué.

Collen Vixen Kelapile, président du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) a estimé que les pays pauvres étaient confrontés à une pénurie de vaccins et de ressources pour la reprise économique.

Les participants ont noté que la pandémie de COVID-19 avait révélé un manque de préparation à l'échelle mondiale dans le règlement des défis sanitaires et climatiques.

Enfin, ils ont souligné l'accès inégal aux vaccins, à l'éducation et à la technologie, et ont suggéré un soutien financier pour la reprise post-pandémique. -VNA/VI