01/10/2021 09:27 GMT+7 print

L’art de Ðông Sơn présenté en Suisse

 Présenté pour la première fois au musée Barbier-Mueller dans son intégralité, l’ensemble d’art de Ðông Sơn dans les collections Barbier-Mueller est le plus important connu, en dehors des collections nationales vietnamiennes.

Il se compose d’objets de prestige ou sacrés, d’instruments de combat et de parures témoignant d’une culture qui tire son nom du village de Ðông Sơn situé dans la province de Thanh Hoa, dans le Centre du Vietnam actuel, où de nombreux vestiges archéologiques ont été mis au jour. Ces derniers et ceux issus de nombreux autres sites attestent d’une intense activité artistique répondant à la demande de l’aristocratie de royaumes installés dans les vallées des fleuves Rouge, Ma et de la rivière Noire, qui leur procurent richesse et moyen de communication.

S’épanouissant entre le IVe siècle avant notre ère et le IVe siècle de notre ère sur des territoires assez étendus, la culture de Ðông Sơn est à l’origine d’un art et d’un style qui lui sont propres tout en étant très souvent imprégnés des traditions de la Chine du Sud voisine. Des pièces de Ðông Sơn ou ressemblant à celles de Ðông Sơn ont été retrouvées en Asie du Sud-Est continentale et insulaire, résultat des échanges commerciaux et techniques qui s’accomplissent dans cette aire géographique et qui suggèrent l’existence dans ces régions de « traditions de Ðông Sơn ».

S’exprimant lors du vernissage tenu le 28 septembre, l’ambassadrice Le Thi Tuyet Mai, cheffe de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations Unies, de l'Organisation mondiale du commerce et d'autres organisations internationales à Genève, a déclaré que l’exposition était une occasion pour promouvoir l’image et les caractères culturels originaux du Vietnam auprès du public suisse.

L’exposition se déroule jusqu’au 28 février 2022. -VNA/VI