14/08/2021 09:18 GMT+7 print

HCM-Ville se prépare à un plan pour parvenir au contrôle de l’épidémie dans un mois

Ho Chi Minh-Ville a élaboré un plan de renforcement de la prévention et du contrôle de l'épidémie en deux phases : du 15 à la fin d’août et du 1er au 15 septembre. Chaque étape définira les tâches spécifiques. Les efforts sont mobilisés pour parvenir à l’objectif de contrôler l’épidémie d'ici le 15 septembre.

C’est ce qu’a affirmé Phan Van Mai, secrétaire adjoint permanent du Comité du Parti de Ho Chi Minh-Ville, lors d'une conférence de presse sur la situation épidémique de la ville, organisée le 13 août par le Comité de direction municipal de la prévention et du contrôle de l’épidémie de COVID-19.

Selon le responsable, la ville continuera à maintenir la distanciation sociale, conformément à la directive 16 du Premier ministre. D'ici au 30 août, la ville procédera aux dépistages pour identifier la "zone verte" et "zone rouge", ce pour prendre des solutions appropriées.

La ville se concentre sur les objectifs : réduction du nombre des morts ; opération des centres de sécurité sociale de tous niveaux ; garantie de l'approvisionnement en biens de première nécessité, médicaments, etc ; maintien de la production économique dans des conditions appropriées, tout en respectant strictement les mesures préventives.

Selon le vice-président du Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville, Duong Anh Duc, l'épidémie est toujours compliquée, bien que le nombre des infectés évolue latéralement sur la carte de COVID-19, montrant des signes de diminution, mais pas durables. Le nombre de décès et de nouveaux cas par jour reste toujours élevé.

A présent, la ville accélère la vaccination, atteignant même plus de 318.000 doses injectées par jour. Au 13 août, la plupart des vaccins distribués par le ministère de la Santé à la ville ont été administrés aux populations.

La ville compte plus de 4,3 millions de personnes injectées, plus de 100.000 personnes ont reçu deux injections.

La ville continue de promouvoir l'accès aux ressources vaccinales. Actuellement, outre le lot de vaccins de Sinopharm, la ville continue de négocier et de rechercher des opportunités, dont l’importation de 5 millions de doses de Moderna par Sapharco.  -VNA/VI