05/08/2021 09:16 GMT+7 print

La Commission centrale de contrôle du Parti annonce les conclusions de sa 5e réunion

 La Commission de contrôle du Comité central du Parti a publié le 4 août à Hanoï un communiqué sur sa cinquième réunion.

La réunion a eu lieu du 2 au 4 août sous la présidence du membre du Bureau politique, secrétaire du Comité central du Parti et chef de la Commission de contrôle Trân Câm Tu.

Lors de l'événement, la Commission a conclu que le Comité chargé des affaires du Parti au Comité populaire de Hanoï et le Comité du Parti du Service municipal du Plan et de l’Investissement pour la période 2016-2019 ont violé les principes du centralisme démocratique et les règles de travail, ont montré le manque de responsabilité et un leadership et une direction laxistes, entraînant le Comité populaire municipal, le Service municipal du Plan et de l’Investissement, plusieurs organisations et individus qui sont des fonctionnaires et des membres du Parti violant les règlements du Parti et les lois de l'État dans la gestion et l'utilisation des finances et des actifs, et dans les appels d'offres. Un certain nombre de fonctionnaires et de membres du Parti ont été punis et ont fait l'objet de poursuites pénales.

L’ancien membre du Comité central du Parti, ancien vice-secrétaire du Comité municipal du Parti, ancien Comité chargé des affaires du Parti et ancien président du Comité populaire municipal Nguyen Duc Chung, qui a été expulsé du Parti et poursuivi pénalement, a assumé la principale responsabilité pour les violations et erreurs commises par le Comité chargé des affaires du Parti au Comité populaire municipal, et était directement responsable des cas ci-dessus.

La Commission a demandé au Comité permanent du Comité municipal du Parti de revoir sa responsabilité de diriger le Comité chargé des affaires du Parti auprès du Comité populaire municipal, et de traiter en profondeur les violations et les manquements conformément aux règlements du Parti et aux lois de l'État.

Lors de la réunion, la Commission a également examiné un rapport suggérant des mesures disciplinaires contre des organisations et des membres du Parti dans quatre cas à Ho Chi Minh-Ville, affirmant que leurs violations avaient entraîné de graves conséquences et des pertes pour les biens de l'État, suscitant l'inquiétude du public, nuisant au prestige de les organisationsdu Parti et l'administration de la ville.

Ils ont également décidé d'autres questions importantes.- VNA/VI