15/06/2021 09:33 GMT+7 print

Le Vietnam en tête du classement des fintech sur Tellimer

Le Vietnam se distingue comme l'un des marchés émergents à la croissance la plus rapide et est en tête du classement des fintech sur Tellimer.

Le Vietnam se distingue comme l'un des marchés émergents à la croissance la plus rapide et est en tête du classement des fintech sur Tellimer, selon Rahul Shal, responsable de la gestion des fonds financiers et Rohit Kumar, responsable adjoint du département d'analyse financière internationale chez Insight Securities.

Le rapport de Tellimer a indiqué que près des deux tiers des adultes vietnamiens n'ont pas de compte bancaire. Le nombre de cartes de débit et de lignes de crédit des Vietnamiens est inférieur à celui des autres pays de la région.

Par ailleurs, 90% des achats en ligne se règlent toujours en espèces. En revanche, la couverture des téléphones portables et de l'Internet est très large et les compétences de production technologique du Vietnam se développent fortement. Plus précisément, 40% des exportations du pays sont des produits de haute technologie.

Avec ces facteurs, les experts estiment que le marché fintech vietnamien dispose d’un bon terreau pour se développer. Les investisseurs semblent également conscients de cette opportunité au Vietnam. Le Vietnam a attiré 36% du montant total des capitaux fintech versés en Asie du Sud-Est en 2019, juste derrière Singapour. Il y a aussi quelques projets ici qui ont récemment levé des capitaux importants, comme MoMo (100 millions de dollars) et Fvndit (30 millions de dollars).

Le Vietnam a prouvé qu'un faible financement et un développement de haute technologie étaient la combinaison idéale

Les Vietnamiens sont assez férus de technologie, avec un nombre d'abonnements mobiles équivalent à 141% de la population. Parallèlement, le secteur des exportations de haute technologie représente également 40% des exportations totales de produits manufacturés. Ce taux dans les pays voisins n'est que de 5%. De plus, le coût d'utilisation d'Internet ici est également extrêmement bon marché.

Cependant, les ratios financiers sont bien inférieurs à ceux des autres pays de la région. Plus précisément, le ratio des comptes bancaires du Vietnam est inférieur à la moyenne (seulement 31% contre 44 % dans les autres banques du monde). Le taux d’utilisateurs d’agences bancaires et de guichets automatiques est encore limité. Le Vietnam est toujours une économie basée sur l'argent en espèces. Même pour les achats en ligne, les achats et les ventes en espèces  représentent 90% - le pourcentage le plus élevé en Asie du Sud-Est.

Le financement de la fintech est en forte croissance

Selon Do Ventures, l’investissement dans la fintech a considérablement augmenté ces dernières années. Concrètement, en 2017, le montant des capitaux investis dans la fintech n'atteignait que 11 millions de dollars. En 2018, ce nombre est passé à 108 millions de dollars. Et le montant le plus élevé de capital jusqu'à 340 millions de dollars a été investi en 2019.

Au premier semestre 2020, le capital avait diminué à 22 millions de dollars en raison du déclenchement de la pandémie de Covid-19. Mais par rapport à la tendance mondiale du développement, le montant du capital devrait rapidement augmenter à nouveau.

En septembre 2020, l'opérateur eLoan Fvndit a levé 30 millions de dollars. En janvier 2021, 100 millions de dollars ont été investis dans MoMo. Un récent sondage de Do Ventures a indiqué que l’année prochaine, le Vietnam sera toujours la destination d'investissement préférée au sein de l'Asie du Sud-Est.

L'environnement juridique s'améliore

Le cadre juridique de la fintech vietnamienne en est encore aux premiers stades de développement et le gouvernement participe activement à l'élaboration de politiques pour différents segments de la fintech.

En 2017, la Banque d'État du Vietnam a créé le Comité directeur sur la technologie financière. Sa mission est de conseiller le gouverneur de la Banque centrale sur les mesures nécessaires pour développer l'écosystème, dont la construction d'un cadre juridique approprié.

La Banque d'État du Vietnam s'est fixé pour objectif d'ici 2025 d'achever et  publier un cadre juridique pour les solutions technologiques importantes. Typiquement comme e-KYC, API ouverte, big data, intelligence artificielle, blockchain...

Des réglementations sont envisagées pour être émises par l'État dans divers domaines de la fintech, dont les paiements et   prêts entre pairs (P2P). Cela permettra aux entreprises fintech d'expérimenter de nouveaux modèles économiques, sur la base desquels les régulateurs développeront progressivement un cadre réglementaire adapté. - CPV/VNA/VI