18/01/2021 11:17 GMT+7 print

La nouvelle génération de Professeurs vietnamiens

Le Conseil d’État des Professeurs a récemment nommé 39 Professeurs et 300 Professeurs agrégés. Parmi eux, trois Professeurs ont moins de 40 ans, et quatre Professeurs agrégés sont nés en 1987. Rencontre.

Dans la liste des candidats pour la nomination des Professeurs vietnamiens de 2020, on constate nombre de jeunes scientifiques.

Bien que le nombre de candidats ait chuté par rapport à l’année précédente, la qualité des nominations, quant à elle, reste stable : le plus jeune Professeur a seulement 37 ans - Lê Anh Vinh, directeur adjoint de l'Institut des sciences de l’éducation du Vietnam.

En 2001, Anh Vinh remporte la médaille d'argent lors des Olympiades internationales de mathématiques et la médaille d'or en mathématiques de l’Asie-Pacifique. En 2003, il obtient une bourse du gouvernement australien pour étudier le secteur des technologies de l'information à l’Université de Nouvelle-Galles du Sud. Trois ans après, il obtient deux diplômes ainsi que la note la plus élevée parmi les diplômés de cette université ces 15 dernières années.

En plus de ces résultats impressionnants, il a également reçu des bourses de doctorat de nombreuses universités prestigieuses du monde telles que MIT, Stanford, Yale, Harvard, Cambridge et Oxford... Il choisit enfin l'Université de Harvard (États-Unis). En mai 2010, Lê Anh Vinh obtient son doctorat à l'âge de 27 ans. Il retourne ensuite au Vietnam pour continuer à enseigner les mathématiques aux jeunes talents du pays.

La deuxième figure est Vo Hoàng Hung. Diplômé de licence en 2009, il reçoit alors une bourse de maîtrise, suivie d'un doctorat en mathématiques. Il enseigne dans de nombreuses universités de Hô Chi Minh-Ville avant de se poser à l'Université de Saigon en 2018.

"Je suis heureux d’être reconnu comme Professeur agrégé. Beaucoup de gens me demandent pourquoi je ne vais pas à l’étranger. Mais travailler à l’étranger n’est pas chose facile. De plus, je souhaite développer les analyses mathématiques au Vietnam", partage-t-il.

Passion et recherche scientifique

Le nouveau-nommé Professeur Nguyên Duc Toàn est diplômé de l’Institut polytechnique de Hanoï, spécialisé dans les technologies de fabrication. Il a effectué son troisième cycle à l'Université nationale de Kyungpook en République de Corée.

"Je m'efforce sans cesse depuis six ans à devenir Professeur. À l’heure actuelle, ma principale méthode de recherche consiste à traiter les matériaux en tôle pour les voitures, à améliorer la qualité de la manufacture, de la mise en forme et à les mettre en œuvre pour les produits industriels futurs", a-t-il partagé.

La nouvelle generation de Professeurs vietnamiens hinh anh 2Le Professeur Lê Anh Vinh (premier à gauche) entraîne des élèves vietnamiennes pour les Olympiades internationales de mathématiques 2020. Photo : ZN/CVN
 

Lê Anh Tuân, pour sa part, né à Huê, est passionné de technologie et d'informatique depuis son plus jeune âge. Après obtention de son diplôme, il travaille à l'Université maritime du Vietnam et, pendant ce temps, commence son étude en recherche scientifique. Il continue lui aussi son troisième cycle en République de Corée. Actuellement, Anh Tuân compte 21 articles publiés dans des revues scientifiques vietnamiennes, et 30 dans des revues internationales.

Selon ce jeune enseignant, la recherche scientifique est un travail de longue haleine avec de nombreuses difficultés, comme les équipements matériels et la création des groupes de recherche, notamment. De nos jours, il n'est pas facile d’appeler des financements pour la recherche. C’est pourquoi, sans passion il n’y a pas de recherche scientifique.-CVN/VNA/VI