11/01/2021 10:25 GMT+7 print

Les Etats-Unis et le Vietnam travaillent pour résoudre les questions commerciales

Les États-Unis et le Vietnam travaillent en concertation. Tel était le titre d’un article publié le 8 janvier par le journal américain Inside Trade. 

Les Etats-Unis et le Vietnam travaillent pour resoudre les questions commerciales hinh anh 1Le Preùier ministre Nguyen Xuan Phuc a eu une conversation téléphonique avec le président américain Donald Trump. Photo : VNA

Les deux pays ont organisé différentes consultations à haut niveau afin de trouver les meilleures solutions aux questions commerciales qui les opposent.

L'article souligne que «les deux parties travaillent en étroite collaboration pour résoudre les problèmes commerciaux par la consultation et la coopération. Récemment, les deux parties ont eu des conversations téléphoniques de haut niveau avec des résultats positifs. L'imposition de taxes n'est pas un bon choix pour le Vietnam et les États-Unis ainsi que pour le partenariat intégral entre les deux pays ».

<a class="photo" data-cke-saved-href="https://cdnimgfr.vietnamplus.vn/uploaded/wbxx/2021_01_10/garment.jpg" href="https://cdnimgfr.vietnamplus.vn/uploaded/wbxx/2021_01_10/garment.jpg" data-desc="Photo d" illustration="" :="" vna'="" data-index="1" style="box-sizing: border-box; background-color: transparent; color: rgb(19, 63, 106); transition: all 0.2s ease-out 0s; display: inline; font-size: 1.6rem; line-height: 2.6rem;">Les Etats-Unis et le Vietnam travaillent pour resoudre les questions commerciales hinh anh 2Photo d'illustration : VNA

Le journal a également cité l’information de Vietnam News que lors de sa conservation téléphonique avec le ministre vietnamien de l'Industrie et du Commerce, Tran Tuan Anh,  le représentant américain en chef au commerce, Robert Lighthizer, a fait savoir que le Bureau du représentant au commerce américain (USTR) enquêtait, compilait et évaluait des opinions sur l'enquête et n'était pas encore parvenu à une conclusion.

Le ministre Tran Tuan Anh, pour sa part, a averti que l'enquête entraînerait des effets indésirables, qui non seulement nuiraient aux relations bilatérales, à la confiance stratégique et aux efforts visant à promouvoir la coopération entre les deux pays, mais porteraient également préjudice à des milliers d'entreprises et à des millions de travailleurs et de consommateurs dans les deux pays.

Ce 7 janvier, environ 150 sociétés, dont Tory Burch, ALDO, Columbia Sportwear, Converse, FILA, Everlane, New Balance, Nike, Puma, Samsung, Sony, LG et une cinquantaine d’associations commerciales ont demandé au président sortant Donald Trump de ne pas imposer des taxes supplémentaires au Vietnam car celles-ci mettraient à mal la compétitivité mondiale et des États-Unis et nuiraient aux consommateurs américains.

Le Vietnam est un grand marché d’exportation des États-Unis qui achète un grand nombre de produits chimiques, de produits agricoles et de meubles. C’est également un grand fournisseur de matières premières pour les fabricants américains.

Les entreprises américaines craignent que 50% de produits textiles et de chaussures et plus de 75% d’accessoires importés aux États-Unis ne subissent de nouveaux droits de douane allant de 25 à 50%.

Selon la Commission du commerce international des États-Unis, la valeur des des exportations des textiles et vêtements américains exportés vers le Vietnam a augmenté de 97 millions de dollars au cours de la période 2015-2019, celle des exportations de chaussures a augmenté de 170 millions de dollars. Les exportations des produits chimiques américaines ont également enregistré une augmentation annuelle de 62%, avec 1,1 milliard de dollars en 2019 contre 824 millions de dollars en 2018. Ce seront également des produits qui devraient subir des pertes si les États-Unis imposent une taxe au Vietnam.- VNA/VI