26/02/2021 11:17 GMT+7 print

Un maître d'arts martiaux et de médecine traditionnelle

Le Maître Nguyên Thành Chung, directeur adjoint du Centre de l’UNESCO pour le développement de la culture et du sport au Vietnam et chef de l’école d’arts martiaux Lac Viêt Vo Dao, a beaucoup de contributions dans le domaine des arts martiaux en combinaison avec la médecine traditionnelle pour améliorer la santé de la communauté.

Né à Hanoï en 1963, Nguyên Thành Chung a commencé à étudier les arts martiaux à l’âge de 14 ans et a aidé à développer les techniques de l’école d’arts martiaux Lac Viêt Vo Dao Après 30 ans de formation aux arts martiaux et 10 ans d’étude de la médecine orientale, Nguyên Thành Chung dispose d'une connaissance approfondie de la culture des arts martiaux et de la médecine traditionnelle.

L’école d’arts martiaux Lac Viêt Vo Dao compte actuellement près de 10.000 adeptes répartis dans 64 clubs.
Nguyên Thành Chung a développé avec enthousiasme l’école d’arts martiaux Lac Viêt Vo Dao qui compte près de 10 000 disciples répartis dans 64 clubs. Les élèves, âgés de 5 ans à 90 ans, ont besoin de faire l’exercice physique pour améliorer leur force.

Le souhait de Nguyên Thành Chung est de « développer et diffuser les arts martiaux traditionnels au niveau international afin que tout le monde puisse mieux les connaître ».

Le Maître Nguyên Thành Chung a développé l’école d’arts martiaux Lac Viêt Vo Dao au Vietnam dont les techniques sont mentionnées dans la liste des arts martiaux nationaux qui doivent être préservés et développés. Photo : Viêt Cuong

Le Maître Nguyên Thành Chung montre une position dans la leçon « Hầu châu nguyệt » de l’école d’arts martiaux Lac Viêt Vo Dao. Photo : Viêt Cuong


Le Maître Nguyên Thành Chung interprète le « Phiên thân uyên ương đao »... Photo : Viêt Cuong





... dans la cour du temple de Quan Thanh, à Hanoï. Photo : Viêt Cuong

En 2005, il a été invité par le Centre international de formation de l'Organisation internationale du travail (ITCILO) à Turin, en Italie, pour assister à un séminaire et présenter les arts martiaux traditionnels vietnamiens. Ce séminaire a reçu les éloges des amis internationaux. De nombreux maîtres italiens ont commencé à enseigner les arts martiaux de l’école Lac Viêt Vo Dao et Nguyên Thành Chung a également appris quelques techniques d’arts martiaux italiens, ouvrant un échange culturel intéressant entre les deux paysNguyên Thành Chung, qui a reçu un diplôme international d’arts martiaux, est un artiste martial représentatif du Vietnam membre de l’Association internationale des arts martiaux à Turin, en Italie.

Suite à ce succès, de nombreux maîtres japonais sont venus au Vietnam pour mieux connaître les techniques de l’école Lac Viêt Vo Dao. Ils ont été impressionnés par les  arts martiaux imprégnés de l’identité culturelle vietnamienne.

Ces 20 dernières années, Nguyên Thành Chung et ses disciples ont coopéré avec l’Académie de la sécurité populaire et l'Académie de la police populaire pour enseigner des techniques spécifiques et offrir des compétences supplémentaires aux policiers dans l'exercice de leur mission.


Le maître Nguyên Thành Chung et ses élèves. Photo : Archives


Cassage de briques sur un pratiquant. Photo : Viêt Cuong


Le Maître Nguyên Thành Chung donne des fanions souvenirs aux clubs d’arts martiaux présents au festival de l’école Lac Viêt Vo Dao


Le Maître Nguyên Thành Chung et des instructeurs des clubs d’arts martiaux de l’école Lac Viêt Vo Dao. Photo : Archives

Le Maître Nguyên Thành Chung a reçu un satisfecit de l’Union des associations de l’UNESCO au Vietnam. Les techniques de l’école d’arts martiaux Lac Viêt Vo Dao sont mentionnées dans la liste des arts martiaux nationaux qui doivent être préservés et développés.
Nguyên Thành Chung a comme ligne directrice « étudier, étudier plus, étudier pour toujours». Dans sa jeunesse, il a fréquenté les universités d’économie et de droit de Hanoï. Lorsque sa carrière dans les arts martiaux était à son apogée, il n'a pas arrêté d’étudier et a même également appris la médecine orientale.

Selon lui, il est nécessaire d’avoir une compréhension claire du corps humain et des techniques motrices associées à une respiration correcte,  pour repousser des maladies chroniques telles que l'asthme ou les maux d’estomac. En utilisant des techniques d’acupression et d’acupuncture, il a guéri de nombreux enfants atteints de myopie, de personnes âgées souffrant d'arthrose et de nombreux autres atteintes de maladies chroniques. Nguyên Thành Chung a déclaré qu’il avait combiné les arts martiaux et la médecine pour aider ses étudiants et les gens autour de lui à avoir une bonne santé, apportant ainsi une aide concrète à la santé communautaire
./.
 
Réalisé par: Bich Vân – Photos: Viêt Cuong et Archives