20/06/2020 15:56 GMT+7 print

Le Vietnam et l’Indonésie soutiennent les réformes constitutionnelles en Haïti

 Le Conseil de sécurité des Nations unies s’est penché vendredi 19 juin sur la situation en Haïti et l’impact de la pandémie de Covid-19 qui a fait naître des risques sanitaires, mis à l’épreuve la solidité institutionnelle et aggravé la crise économique.

S’exprimant par visioconférence dans une déclaration conjointe, le Vietnam et l’Indonésie ont exprimé leur soutien aux efforts de réformes constitutionnelles du gouvernement haïtien et à sa recherche d’un dialogue inclusif dans ce pays.

Ils ont fait part de leurs préoccupations concernant les difficultés et les incertitudes liées à la situation en Haïti, en particulier les conséquences de la crise du nouveau coronavirus, et exprimé leur soutien au processus électoral et au renforcement de la participation des femmes.

Le Vietnam et l’Indonésie se sont félicités du déploiement par le Bureau intégré des Nations unies en Haïti (BINUH) des mesures de soutien ces derniers temps et prié le BINUH et le groupe de travail de l’ONU d’identifier des mesures concrètes pour aider Haïti à résoudre les problèmes urgents.

Les membres du Conseil de sécurité se sont dit profondément préoccupés par la situation politique en Haïti et apprécié le rôle de soutien du BINUH dans la transition politique dans ce pays.

La représentante spéciale du secrétaire générale des Nations unies et chefffe du BINUH, Helen Lise Lime, a cependant fait état une amélioration de la situation, notant des appels des partis politiques aux efforts collectifs contre la pandémie et des signaux émis par le gouvernement haïtien pour redémarrer l’organisation des élections législatives et locales longtemps reportée.

Le Conseil de sécurité a souligné que Haïti doit s’engager activement dans le dialogue politique, promouvoir les réformes constitutionnelles, et appelé la communauté internationale à continuer d’aider Haïti à surmonter la crise multiforme à laquelle le pays fait face. – VNA/ VI