16/03/2020 09:21 GMT+7 Email Print Like 0

Poursuite des mesures préventives pour faire face au COVID-19


La rue Bui Vien à Ho Chi Minh-Ville est presque déserte. Photo :tuoitre
Face à la situation complexe de l’épidémie d’infection respiratoire aiguë causée par le coronavirus (COVID-19), des localités du pays multiplient les mesures préventives.

Le 15 mars, le Comité populaire de la ville de Hai Phong a envoyé un document au ministère des Transports et des Communications et au Département de l’aviation civile, leur demandant d’arrêter l’accueil des vols depuis Bangkok (Thaïlande) à l’aéroport international de Cat Bi, à Hai Phong.

Chaque jour, l’aéroport international de Cat Bi accueille un vol direct depuis Bangkok avec de nombreux passagers européens. La ville a activement isolé ces cas.

A Hanoï, le président du Comité populaire municipal, Nguyên Duc Chung, a demandé de fermer, depuis vendredi 13 mars jusqu’à fin mars, les sites historiques, les bars et les salons de karaoké, et les programmes de chant et musique pour éviter la propagation du SARS-CoV-2.

Dans la soirée du 14 mars, le Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville a envoyé un document à tous les services et secteurs concernés en leur demandant  d'arrêter jusqu’à la fin du mois les activités des cinémas, des bars, des salons de karaokés, de beauté, de massage.

La province centrale de Quang Binh et la ville de Da Nang (au Centre) ont fait de même.

Le vice-président du Comité populaire de  Da Nang, Le Trung Chinh, a signé une décision demandant d’arrêter les activités de loisirs et de commerce dans les lieux publics.

Selon Dang Dong Ha, directeur adjoint du Service du tourisme de Quang Binh, la localité a décidé d’arrêter toutes les activités d’accueil de visiteurs et les visites dans les sites touristiques jusqu’à ce que l’épidémie soit sous contrôle. -VNA/VI