22/05/2015 09:22 GMT+7 Email Print Like 0

OMD: le chef de l’ONU loue le Vietnam pour ses progrès

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et son épouse effectueront du 22 au 23 mai une visite officielle au Vietnam sur invitation du président vietnamien Truong Tân Sang. A la veille de sa visite, la deuxième au Vietnam depuis 2007, il parle à l’Agence vietnamienne d’information (VNA).

VNA : Le Vietnam est l’un des quelques pays que vous visiterez pour la deuxième fois. Quel est le but de votre prochaine visite?

Ban Ki-moon : Je suis très heureux de visiter le Vietnam à nouveau. Je me souviens avec émotion de ma dernière visite en 2010 quand j’ai eu l’occasion d’assister au Sommet de ONU-ASEAN ainsi que de rencontrer des officiels du gouvernement pour les remercier le soutien du Vietnam à la réforme " Une seule ONU".

L’un des principaux centres d’intérêt de mon prochain voyage portera sur la durabilité environnementale et le changement climatique. Je suis honoré d’inaugurer la Maison verte commune de l’ONU - un bâtiment écologique qui abrite maintement la famille des Nations Unies travaillant au Vietnam.

Je vais rencontrer le président Truong Tân Sang, le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam Nguyên Trong Phu, le Premier ministre Nguyên Tân Dung et le ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh. Je prévois de discuter d’un certain nombre de questions avec eux, y compris l’agenda post-2015 ainsi que le leadership continu du Vietnam sur l’action climatique sur la route de Paris plus tard cette année lorsque la communauté internationale devrait adopter un accord juridiquement contraignant et universel sur le climat.

Je suis reconnaissant de la contribution du Vietnam aux forces de maintien de la paix des Nations unies et je vais visiter le Centre de maintien de la paix à Hanoi qui aide à préparer les troupes vietnamiennes pour le déploiement d’opérations de maintien de la paix à travers le monde.

Je crois que les jeunes ne sont pas seulement les dirigeants de demain, mais aussi les dirigeants d’aujourd'hui, et j’attends avec impatience de les rencontrer à l’Académie diplomatique du Vietnam, où je vais me prononcer une conférence sur le rôle de l’ONU dans le développement, la paix et la sécurité.

VNA: Dans le contexte de l’aide financière internationale réduite, le Vietnam fait des efforts pour atteindre les objectifs de croissance verte énoncées dans la stratégie nationale de croissance verte pour la période 2011-2020 et sa vision pour 2050. Quelles seraient vos conseils pour le Vietnam?

Ban Ki-moon : Je suis encouragé par un leadership proactif et clairvoyant du Vietnam sur l’action climatique. Il est judicieux au plan commercial d’investir dans la croissance verte. Les investissements à faible intensité de carbone faites aujourd’hui vont payer grassement dans les années à venir.

La réduction des émissions et le renforcement de la résilience ont de multiples avantages, et pas seulement pour le climat mais aussi pour la sécurité alimentaire, la santé, une meilleure qualité de l'air, la croissance de l’emploi et de nombreux autres éléments qui ajoutent à un avenir plus prospère et plus vivable.

VNA : Le Vietnam est l’un des pays qui ont mis en œuvre avec succès la plupart des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Quelles seraient vos recommandations pour le Vietnam dans sa transition vers les objectifs de développement durable post-2015?

Ban Ki-moon : Le Vietnam a fait des progrès remarquables dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et a réussi à atteindre la plupart d’entre eux, y compris la réduction de l’extrême pauvreté et de la faim, l’amélioration de l’accès des populations à l’eau et à l’assainissement, l’éducation primaire pour tous ainsi que l’égalité des sexes dans l’éducation.

Aller de l’avant, et au-delà de 2015, le Vietnam devrait veiller à ce que des progrès sont partagés par tous les groupes de la population, y compris les communautés de minorités ethniques et les personnes proches de la pauvreté. Le pays devrait faire en sorte que les gens ne retombent dans l’extrême pauvreté à cause des catastrophes économiques ou catastrophes.

Je suis très encouragé par la détermination et les performances du Vietnam, notamment par l’élaboration de ses propres objectifs nationaux de développement qui lui a permis de réussir sa transition de l’un des pays les plus pauvres du monde à un pays à revenu intermédiaire ces dernières décennies. Je suis convaincu que l’ère post-2015 va ouvrir de nouvelles opportunités au Vietnam et l’aider à concentrer ses efforts pour surmonter les défis restants auxquels le pays est confronté pour atteindre un développement durable pour tous. – VNA/VI