19/01/2016 09:50 GMT+7 Email Print Like 0

Nguyên Viêt Cuong et les variétés de riz pour les terres alunées de Dông Thap Muoi

En 30 ans de travail pour la région de Dông Thap Muoi (Plaine des Joncs, delta du Mékong), l’agrégé Nguyên Viêt Cuong (né en 1960), directeur du Centre de Recherche et de Développement agricole de Dông Thap Muoi, a eu des contributions importantes dans la riziculture sur sols alunés. Ses variétés de riz appropriées à ces sols réputés infertiles ont contribué à obtenir 2 voire 3 récoltes par an.


 
Né dans le Nord, après avoir terminé l'université d’agriculture de Hanoi 1, en 1987, il a été envoyé au Centre de Recherche et de Développement agricoles de Dông Thap Muoi, juste au moment où cette localité était en train de promouvoir la mise en culture des terres alunées pour en faire un « grenier à riz ». En presque 30 ans de vie dans la Plaine des Joncs, il a contribué à faire de ces terres sauvages, autrefois considérées comme infertiles, de vastes rizières.

Pour ses recherches sur de nouvelles variétés, Nguyên Viêt Cuong et ses collègues ont consacré de longues années. Nguyên Viêt Cuong a déclaré: « Notre équipe de travail a dû marcher des dizaines de kilomètres jusqu'aux zones sévèrement alunées pour prendre des échantillons de sol. Nous avons installés des camps pour vivre avec les agriculteurs. Nos recherches se sont faites sur trois provinces: Long An, Dông Thap et Tiên Giang ».



L’agrégé Nguyên Viêt Cuong, directeur du Centre de Recherche et de Développement agricoles de
Dông Thap Muoi (septembre 2015). Photo: Lê Minh



Nguyên Viêt Cuong et ses collègues contrôlant une zone de nouvelles variétés de riz. Photo: Thông Haï



Nguyên Viêt Cuong et ses collègues ont mis au point des variétés de riz de haute qualité. Photo: Thông Haï


En près de 30 ans de travail à Dông Thap Muoi, Nguyên Viêt Cuong et ses collègues ont choisi et même
créer des variétés de riz de haute qualité adaptées aux terres alunées. Photo: Archives



Nguyên Viêt Cuong échange avec Trân Thi Hông Tham, directrice adjointe du Centre de Recherche
et de Développement agricoles de Dông Thap Muoi. Photo: Archives



Echange entre Nguyên Viêt Cuong et des riziculteurs. Photo: Archives


Nguyên Viêt Cuong prenant la parole lors de la conférence des modèles de collaboration dans la production de riz
gluant dans le district de Thanh Hoa, province de Long An, en 2013. Photo: Archives

Maintenant, Dông Thap Muoi, avec ses 300.000 ha de terres autrefois incultes, déploie des rizières verdoyantes à perte de vue. Nguyên Viêt Cuong ne peut cacher sa joie: « Cette zone humide est devenue une vaste rizière, la vie des agriculteurs s’est améliorée, voilà le bonheur pour des scientifiques comme nous ».

Viêt Cuong et ses collègues au Centre de Recherche et de Développement agricoles de Dông Thap Muoi sont également à l’origine de 13 progrès scientifiques et techniques, pour la récupération des terres alunées, l’irrigation, l’usage d’engrais et de produits phytopharmaceutiques… qui ont aidé les agriculteurs à moderniser leurs pratiques pour une plus grande efficacité./.

 


Deux variétés de riz, QR IR 50404 et 59606, succès des recherches de Nguyên Viêt Cuong et des agronomes du Centre de Recherche et de Développement agricoles de Dông Thap Muoi en 1990, ont comme avantages d’être parfaitement adaptées aux zones alunées, de donner de hauts rendements et deux récoltes par an, d’être résistantes aux maladies...  . En 1992, elles ont reçu la reconnaissance de l'Etat en tant que variétés de riz nationales.
 
Texte: Son Nghia - Photo: Lê Minh, Thông Haï & Archives
Articles Déjà publiés