03/02/2016 09:35 GMT+7 Email Print Like 0

Nécessité de mesures pour bien exploiter le TPP

La signature de l'Accord de partenariat transpacifique (TPP), prévue le 4 février prochain en Nouvelle-Zélande, sera une étape importante, conformément à la feuille de route fixée.

C'est ce qu'a déclaré le ministre vietnamien de l'Industrie et du Commerce, Vu Huy Hoang, dans un entretien accordé aux correspondants de l'Agence vietnamienne d'Information (VNA) à Sydney, avant son départ pour la Nouvelle-Zélande.

S'agissant du fait que le Vietnam serait le plus grand gagnant ​des 12 pays parties au TPP, M. Vu Huy Hoang a souligné que cela dépendait beaucoup de la capacité du Vietnam ​d'exploiter ses atouts et de faire face à ses défis et difficultés.

"Les avantages et potentiels ​que représente le TPP s​e matérialis​eront, et les difficultés seront résolues, seulement lorsque le Vietnam aura pris les mesures appropriées", a insisté le ministre.

Selon M. Vu Huy Hoang, les projections initiales montrent que le textile et l'habillement et les chaussures bénéficieront d'une croissance supplémentaire de 20 % au moins. La croissance sera plus faible pour les produits agricoles et les produits aquatiques.

"Cependant, en répondant pleinement aux exigences de qualité et, plus généralement, aux dispositions du TPP, ces deux secteurs devraient figurer parmi ceux dont le chiffre d'affaires ​à l'export ​connaîtra un nouvel essor", a-t-il souligné.

Selon le ministre, les entreprises vietnamiennes sont plus ou moins préparées ​au TPP, grâce, notamment, à la qualité de membre à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) du pays depuis 2007 et à l'application de plusieurs accords de libre-échange.

M. Hoang considère que cela leur permettra de préparer leurs démarches ​et leurs stratégies pour exploiter les avantages, faire face ​aux difficultés, ainsi que pour poursuivre leur restructuration ou s'engager dans une réorganisation de leur production.

Le gouvernement vietnamien et les ministères concernés ​étudieront des normes et des critères ​pour garantir la qualité des produits commercialisés au Vietnam et ​lutter contre les importations de ceux ne satisfaisant pas celles-ci, permettant ainsi aux entreprises locales de lutter contre une concurrence déloyale.

"Enfin, l'important est de bien réaliser le travail de communication à l'intention des entreprises afin qu'elles saisissent les contenus du TPP, en identifient les opportunités comme les défis, ce en vue de ​définir des ​mesures appropriées", a-t-il indiqué.

Selon M. Vu Huy Hoang, ces trois derniers mois, outre le TPP, le Vietnam a conclu ​plusieurs accords bilatéraux avec les pays parties à cet accord, lesquels ​auront une importante incidence sur plusieurs secteurs en cours de négociations.

Il s'agit, entre autres, ​des accord​s sur le textile et l'habillement avec les Etats-Unis, sur l'augmentation du temps de travail pour les personnes autorisées à travailler avec l'Australie, ​outre l'engagement de ​plusieurs pays de reconnaître au Vietnam le statut de pleine économie de marché. -VNA/VI