23/01/2016 08:59 GMT+7 Email Print Like 0

L’opinion publique internationale apprécie les perspectives économiques du Vietnam

Le XIIe Congrès national du Parti communiste du Vietnam (PCV) en cours à Hanoi continue de retenir l’attention des médias internationaux qui se focalisent entre autres sur les politiques politiques et les perspectives de développement du Vietnam dans les prochaines années.

Christian Lewis, expert du Vietnam au think tank Eurasia Group base à New York, a estimé qu’après le Congrès, le Vietnam poursuivra les réformes économiques en cours et sa politique commerciale et que le pays reste attaché au Partenariat transpacifique avec les Etats-Unis et d’autres accords commerciaux clefs, y compris l’accord de libre-échange avec l’Union commerciale.
De son côté, Carlyle A. Thayer, expert du Vietnam à l’Académie australienne des forces de défense, a déclaré que la priorité sera accordée à l’intégration économique. L’approbation par le 14e Plénum du Comité central du PCV de l’option de signer l’Accord de partenariat transpacifique est un signe avant-coureur de la direction que le Vietnam désire prendre.

Le Vietnam, selon lui, va propablement approfondir ses relations avec l’Europe, le Japon et les États-Unis dans d’autres domaines que l’économie, tels que les sciences et technologies, l’éducation et la formation, et le développement des ressources humaines.

Le XIIe Congrès national du PCV doit évaluer la réalisation de la résolution du XIe Congrès national du PCV; faire le bilan des 30 ans de rénovation du pays ; déterminer les orientations, objectifs, tâches et solutions de développement national, d’édification et de défense de la Patrie pour les cinq prochaines années.

Les 1.510 délégués doivent aussi avaliser la feuille de route économique à cinq ans qui prévoit de faire passer le PIB par tête de 3.200 dollars actuellement à 3.500 dollars en 2020, de contenir l’inflation sous la barre des 5 % et le déficit budgétaire en dessous des 4   % du PIB, selon le journal français Les Echos paru le 21 janvier, observant que le pays se trouve sur une trajectoire extrêmement positive.

Le Vietnam a enregistré en 2015 sa meilleure performance économique des cinq dernières années avec une croissance de 6,68%, dépassant ses objectifs grâce des exportations fortes et à une consommation intérieure soutenue.

« Une plus forte demande intérieure, une performance robuste des exportations, une faible inflation et une amélioration de la confiance ont permis au Vietnam de créer des bases plus solides pour la croissance à moyen terme», a estimé la directrice de la Banque mondiale au Vietnam, Victoria Kwakwa, dans une note récente.

Le PIB du Vietnam devrait progresser cette année de 6,7   %, comme en 2015 sur fond de consommation privée ferme (+ 9,3   % en 2015) et d’investissements étrangers particulièrement dynamiques (+ 17,4   % par rapport à 2014) à 14,5 milliards de dollars. Les marchés financiers continuent de séduire les étrangers, qui sont acheteurs nets pour la dixième année de suite, a fait savoir Les Echos.

Si ce pays de 90 millions d’habitants avec une population particulièrement jeune attire, c’est aussi parce qu’il a intégré l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et est devenu membre du TPP. L’impact du TPP sur l’économie sera bénéfique, à condition que le pays fasse de réels efforts pour s’adapter, a-t-il encore indiqué.

Le même jour, le journal britannique The Financial Times a estimé que le Vietnam bénéficie de la relocalisation de fabricants dans le but de réduire les coûts après augmentations de salaires dans des pays tels que la Thaïlande et, en particulier, la Chine. Cependant, plus d’efforts sont nécessaires pour traiter les créances douteuses ou prévenir la formation d’une bulle immobilière. – VNA/VI