06/05/2015 09:33 GMT+7 Email Print Like 0

L'ONU et les organisations régionales coopèrent pour la paix et la conciliation

L’ONU et 18 organisations régionales, dont l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), se sont engagées à renforcer leur coopération pour promouvoir la paix et la conciliation dans le monde.


C’est le résultat d’une réunion tenue les 1er et 2 mai à New York, présidée par le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Les représentants de 18 organisations régionales et les dirigeants de l’ONU ont traité principalement de trois points que sont la conciliation, la construction de la paix et les activités pacifiques. Le secrétaire général Ban Ki-moon a souligné l’importance des partenariats entre l’ONU et les organisations régionales afin d'atteindre la paix et la sécurité dans la conjoncture actuelle.


Dans son discours, le secrétaire général de l’ASEAN Le Luong Minh a affirmé que la construction et le maintien de la paix en Asie du Sud-Est demeuraient l’objectif de l’ASEAN. Il a réaffirmé que l’ASEAN était un partenaire fidèle de l’ONU depuis plusieurs décennies et que ces relations étaient soulignées dans la Déclaration commune 2011 sur le Partenariat intégral ASEAN-ONU.


Les relations entre l’ONU et l’ASEAN doivent se concentrer sur les trois piliers que sont le maintien de la justesse de la loi, le renforcement de l’organisation régionale au niveau de ses fonctions comme de ses capacités, ainsi que le partage d'expériences et leur application selon les propositions du secrétaire général de l’ASEAN Le Luong Minh. Il a apprécié la proposition de l’ONU d’assister l’Institut de l’ASEAN pour la paix et la conciliation, notamment pour aider l’ASEAN en matière de théorie dans les activités pacifiques et de conciliation comme dans la présentation d'expériences de processus de pacification dans la région.


Selon M. Le Luong Minh, la paix doit être continuellement cultivée et pour la consolider, construire la paix après les conflits doit être un processus intégral. La mise en oeuvre des accords de paix doit se concentrer sur une conception plus globale de la sécurité comprenant programmes socioéconomiques et de développement, croissance équitable, égalité sociale, bonne gouvernance, tolérance et coordination d'actions.


A la clôture de cette réunion, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a souligné le renforcement de la coopération stratégique entre les organisations régionales et l’ONU, notamment au début des conflits. D’après lui, le maintien de la paix est une action nationale et régionale, mais aussi mondiale, qui exige une approche adéquate et multidimensionnelle comprenant la sécurité, le développement socioéconomique et les droits de l’homme. Il a souligné aussi la nécessité du renouvellement des partenariats mondiaux, notamment la coopération entre les activités onusiennes de maintien de la paix et d’autres partenaires régionaux.-VNA/VI