21/11/2015 10:48 GMT+7 Email Print Like 0

L'Indonésie et les Etats-Unis discutent de ​la sécurité en Mer Orientale

Le ministre coordinateur indonésien des Affaires politiques, de la Justice et de la Sécurité, M. Luhut Binsar Pandjaitan, a rencontré le 19 novembre l'ambassadeur ​des Etats-Unis en Indonésie, M. Robert Blake, pour discuter des questions de sécurité.

S'adressant à la presse locale, M. Luhut a annoncé ​avoir ​présenté la position de son pays qui est de ne pas s'impliquer directement dans ​les différends en ​Mer Orientale. Mais Jakarta et Washington sont convenus de privilégier le dialogue pour résoudre ​les différends dans cette zone maritime.
L​es deux parties ont également discuté d'autres questions de sécurité en dehors des différends en Mer Orientale, ​notamment ​du plan d'organiser une réunion entre les pays de l'ASEAN (Association des pays de l'Asie du Sud-est) et les États-Unis qui devrait avoir lieu en Californie.

Auparavant, le ministre indonésien de la Défense Ryamizard Ryacudu a déclaré que son pays avait besoin d'avoir une approche ​basée sur ​la diplomatie de défense ​devant la situation en Mer Orientale. "Je crois que les pays impliqués dans les ​différends ​doivent régler la question ​par des approches constructives et concrètes", a ajouté M. Ryamizard.

La stratégie "L'axe maritime" est une des politiques prioritaires du président indonésien Joko Widodo depuis son élection en octobre 2014. Bien qu'elle ne s'implique pas directement dans ​les différends ​en Mer Orientale, l'Indonésie se déclare préoccupé de la situation de la sécurité dans la région.

La proposition de patrouille conjointe​ avancée par l'Indonésie a reçu une réponse positive de plusieurs pays, dont Singapour, la Malaisie, l'Australie, les Philippines, le Cambodge et le Japon. -VNA/VI
 
S'adressant à la presse locale, M. Luhut a annoncé ​avoir ​présenté la position de son pays qui est de ne pas s'impliquer directement dans ​les différends en ​Mer Orientale. Mais Jakarta et Washington sont convenus de privilégier le dialogue pour résoudre ​les différends dans cette zone maritime.
L​es deux parties ont également discuté d'autres questions de sécurité en dehors des différends en Mer Orientale, ​notamment ​du plan d'organiser une réunion entre les pays de l'ASEAN (Association des pays de l'Asie du Sud-est) et les États-Unis qui devrait avoir lieu en Californie.

Auparavant, le ministre indonésien de la Défense Ryamizard Ryacudu a déclaré que son pays avait besoin d'avoir une approche ​basée sur ​la diplomatie de défense ​devant la situation en Mer Orientale. "Je crois que les pays impliqués dans les ​différends ​doivent régler la question ​par des approches constructives et concrètes", a ajouté M. Ryamizard.

La stratégie "L'axe maritime" est une des politiques prioritaires du président indonésien Joko Widodo depuis son élection en octobre 2014. Bien qu'elle ne s'implique pas directement dans ​les différends ​en Mer Orientale, l'Indonésie se déclare préoccupé de la situation de la sécurité dans la région.
La proposition de patrouille conjointe​ avancée par l'Indonésie a reçu une réponse positive de plusieurs pays, dont Singapour, la Malaisie, l'Australie, les Philippines, le Cambodge et le Japon. -VNA 
S'adressant à la presse locale, M. Luhut a annoncé ​avoir ​présenté la position de son pays qui est de ne pas s'impliquer directement dans ​les différends en ​Mer Orientale. Mais Jakarta et Washington sont convenus de privilégier le dialogue pour résoudre ​les différends dans cette zone maritime.
L​es deux parties ont également discuté d'autres questions de sécurité en dehors des différends en Mer Orientale, ​notamment ​du plan d'organiser une réunion entre les pays de l'ASEAN (Association des pays de l'Asie du Sud-est) et les États-Unis qui devrait avoir lieu en Californie.

Auparavant, le ministre indonésien de la Défense Ryamizard Ryacudu a déclaré que son pays avait besoin d'avoir une approche ​basée sur ​la diplomatie de défense ​devant la situation en Mer Orientale. "Je crois que les pays impliqués dans les ​différends ​doivent régler la question ​par des approches constructives et concrètes", a ajouté M. Ryamizard.

La stratégie "L'axe maritime" est une des politiques prioritaires du président indonésien Joko Widodo depuis son élection en octobre 2014. Bien qu'elle ne s'implique pas directement dans ​les différends ​en Mer Orientale, l'Indonésie se déclare préoccupé de la situation de la sécurité dans la région.
La proposition de patrouille conjointe​ avancée par l'Indonésie a reçu une réponse positive de plusieurs pays, dont Singapour, la Malaisie, l'Australie, les Philippines, le Cambodge et le Japon. -VNA