07/08/2020 10:51 GMT+7 Email Print Like 0

L'EVFTA est considéré comme une grande autoroute reliant l'UE au Vietnam

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a présidé jeudi matin à Hanoï une conférence en ligne sur la mise en œuvre de l'accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne (UE).

L'événement a réuni des responsables de divers ministères et branches, des localités, des ambassades et chefs de délégations représentant des pays membres de l'UE, des associations et entreprises exemplaires vietnamiennes et européennes.

Lors de la conférence en ligne, le chef du gouvernement a rappelé que le 30 juin 2019, le Vietnam et l'UE avaient officiellement signé l'EVFTA et l'accord de protection des investissements entre le Vietnam et l'UE (EVIPA). L'événement a fait preuve d'une réflexion stratégique, ouvrant un grand espace entre les deux parties.

Les exportations vietnamiennes vers l'UE augmenteront d'environ 42% en 2025 et près de 45% en 2030, par rapport au scénario sans l'EVFTA. Sur le plan macroéconomique, cet accord contribuera à accroître le PIB du Vietnam de 2,18% à 3,25% pour la période 2019-2023, de 4,57% à 5,30% entre 2024 et 2028, de 7,07% à 7,72% pour 2029-2033.

Bien que 13 accords soient signés, la prise en conscience des entreprises vietnamiennes sur les opportunités apportées par ces accords est encore limitée.

Une fois entrée en vigueur, l'EVFTA sera une autoroute à grande échelle reliant l'UE au Vietnam, a rappelé le Premier ministre. Selon lui, cet accord facilitera la coopération et les échanges entre les entreprises des deux parties.

Rappelant l'entretien téléphonique avec le président de la Commission européenne (CE) Ursula von der Leyen le 29 juillet, Nguyen Xuan Phuc a déclaré que la CE était toujours prête à accorder au Vietnam des paquets d'assistance technique et à l'aider à améliorer sa capacité d'application de l'EVFTA.

A cette occasion, Nguyen Xuan Phuc a demandé aux ministres, aux présidents des Comités populaires de 63 villes et provinces dans l'ensemble du pays d'accorder la priorité dans la mise en œuvre de l'EVFTA. Les intérêts nationaux doivent être mis au plus haut, a-t-il souligné.

En outre, le Vietnam doit se concentrer sur la formation des ressources humaines en matière de gestion de l'État dans le contexte de l'intégration internationale.

Il faut également poursuivre la réforme institutionnelle au service du développement durable du pays et des relations durables Vietnam-UE, ainsi que renforcer la communication pour améliorer les connaissances des entreprises sur les défis et opportunités offerts par l'EVFTA. -VNA/VI