26/04/2016 09:33 GMT+7 Email Print Like 0

Les Vietnamiens et les Philippins préfèrent se déplacer par voie aérienne

 Le faible coût des c​arburants et le fort développement des ​compagnies aériennes low-cost sont ​les deux éléments encourageant la classe moyenne au Vietnam et aux Philippines à se déplacer par voie aérienne dans les nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN).

Cette information a été publiée par FT Confidential Research, un service de recherche sur l’investissement relevant du journal britannique Financial Times.

Le correspondant de l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA en abréviation anglaise) à Londres a cité un sondage de FT Confidential Research auprès de 3.000 consommateurs en Indonésie, en Malaisie, aux Philippines, en Thaïlande et au Vietnam. Concrètement, 77% des Philippins interrogés se sont déplacés par voie aérienne en 2015 pour voyager dans la région, soit beaucoup plus qu'en 2013 (63,5%). Ce taux est de 68,2% pour les Vietnamiens, soit une nette hausse par rapport au niveau de 62,3% en 2013. Par contre, le nombre d'Indonésiens, de​ Malaisiens et de​ Thaïlandais choisissant la voie aérienne avait tendance ​à reculer l'année dernière dans le contexte du ralentissement de la croissance économique.

Selon FT Confidential Research, les accords Ciels ouverts de l'ASEAN (ASEAN Open Skies Agreements) contribuent à intensifier la concurrence entre les agences​ d'aviation, à réduire les frais et à encourager les passagers à se déplacer par voie aérienne. En plus, ces accords permett​ent aux ​compagnies aériennes à bas prix ​d'exploiter des vols de manière plus pratique sur des trajets plus courts.

D’après FT Confidential Research, au Vietnam, Vietnam Airlines est le premier choix ​des passagers. La compagnie low-cost Vietjet élargit de plus en plus ses activités de marketing. Un quart des Vietnamiens inter​rogés lors de ce sondage choisissent souvent Vietjet pour des destinations à l'intérieur de l'ASEAN.

Aux Philippines, la compagnie Cebu-Pacific, qui offre un plus grand nombre de vols par rapport à Philippines Airlines, est le premier choix des passagers.

En un mot, le faible coût des c​arburants ​permet aux compagnies aériennes ​de réduire les prix de leurs billets tout en garantissant leurs bénéfices. Néanmoins, en raison de la forte croissance des besoins de déplacement par voie aérienne, plusieurs aéroports en Asie du Sud-Est sont ​surchargés. ​A quoi s’ajoute le manque d​e pilotes bien formés ​dans plusieurs compagnies, qui créent elles-mêmes parfois des centres de formation. - VNA/VI