24/11/2015 09:31 GMT+7 Email Print Like 0

Les relations économiques Vietnam - Chine en forte croissance

En un quart de siècle, les échanges commerciaux entre le Vietnam et la Chine ont été multipliés par 1.930, passant de 30 millions de dollars en 1991 à 58,6 milliards en 2014.

Le Vietnam et la Chine ont régularisé leurs relations en novembre 1991, et depuis, leurs relations économiques et de commerce connaissent un fort développement. Les deux pays ont signé un accord de commerce et font tous deux parties de l’Accord de libre-échange ASEAN - Chine. Actuellement, ils négocient l’Accord de partenariat économique régional (RCEP).

Le Vietnam exporte en Chine, pour l’essentiel, des produits agricoles, et importe des fruits et légumes, des engrais, des téléphones mobiles et leurs accessoires, ainsi que des matières premières pour la confection, du textile et de l’habillement... La Chine reste le plus grand importateur de produits agricoles, sylvicoles et aquicoles vietnamiens, mais aussi de caoutchouc, de noix de cajou.

Par ailleurs, la Chine est le premier marché du riz vietnamien avec 36% des exportations nationales en volume. Toutefois, le commerce bilatéral a toujours été déficitaire pour le Vietnam, et de manière croissante, passant ces dernières années de 190 millions de dollars en 2011 à 28,8 milliards en 2014. Ces neuf derniers mois, le commerce bilatéral s’est élevé à plus de 49 milliards de dollars pour une croissance de 16% sur un an, mais s’avère encore plus déficitaire pour le Vietnam avec 24,3 milliards de dollars.

La Chine, le plus grand partenaire commercial

La Chine demeure le plus grand partenaire en commerce du Vietnam. La poursuite de la coordination des politiques socio-économiques entre les deux pays promouvra leurs échanges en vue de les porter à 60 milliards de dollars cette année. Les deux pays sont parvenus à des conceptions communes afin de les porter à 100 milliards de dollars d’ici à 2017, de réduire progressivement le déficit commercial du Vietnam, notamment en continuant d’appliquer au mieux le protocole d’accord sur le commerce de produits agricoles afin d’augmenter les exportations de produits agricoles et aquatiques vietnamiens en Chine. Elles ont également convenu de faciliter la coopération entre leurs commerçants de riz, ainsi que d’accélérer le rythme et d’assurer la qualité des projets réalisés par des entreprises chinoises. Elles ont par ailleurs discuté des crédits à taux préférentiels accordés par la Chine au Vietnam pour la construction d’infrastructures.

En 2015, les deux parties ont organisé plusieurs activités pour célébrer le 65e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et la Chine. Les activités d’échange et de coopération entre ministères, services et localités se sont renforcées. Les échanges populaires sont davantage animés, contribuant à approfondir la compréhension mutuelle entre les deux peuples. Les sept provinces frontalières vietnamiennes de Quang Ninh, Lang Son, Cao Bang, Hà Giang, Lào Cai, Lai Châu et Diên Biên, ont activement coopéré économiquement avec le Guangxi et le Yunnan. Plusieurs centres commerciaux, marchés, zones économiques, ainsi que des routes et réseaux électriques ont été construits pour favoriser la coopération économique transfrontalière.

Selon le Département de l’investissement étranger (ministère du Plan et de l’Investissement), la Chine compte actuellement près de 1.180 projets au Vietnam cumulant plus de 8,4 milliards de dollars de capitaux enregistrés, faisant de celle-ci le 9e des 105 pays et territoires investissant au Vietnam. De même, les deux pays définiront bientôt un plan global pour la construction du complexe de coopération économique transfrontalière. L’autoroute reliant Hanoi et la province frontalière de Lào Cai a été mise en service en septembre 2014 et, en novembre 2015, celle reliant Bac Giang à Lang Son, limitrophe de la province chinoise du Guangxi, sera mise en chantier.

Sur le plan de l’aide publique pour le développement (APD), la Chine est le 5e bailleur du Vietnam sur le plan bilatéral. Le montant de ses APD et crédits à taux préférentiel est estimé à 395 millions de dollars à la fin juin 2015. -CVN/VNA/VI