27/03/2015 10:26 GMT+7 Email Print Like 0

Les fameux vermicelles du village de So

Le village de So, commune de Công Hoà, district de Quôc Oai, Hanoi, est bien connu pour son produit traditionnel, le vermicelle d’arrow-root, très prisé sur le marché intérieur.
Le nom du village de So est étroitement attaché à sa maison communale, considérée comme "la plus belle de l'ancienne région de Doài". Personne dans le village ne sait exactement quand le métier de fabricant de vermicelles est apparu, mais il est clair qu'il a été transmis de génération en génération.

Arrivés au village à l’approche du Têt, nous avons ressenti l'atmosphère de travail fiévreuse qui régnait et pu contempler tout le processus de production, y compris celle de la poudre, le séchage etc. Une journée de travail normale dans le village commence souvent dès 5 heures où chaque atelier de vermicelles commence à allumer du feu.  Mais pendant les périodes de pointe, de nombreux villageois comme Nguyên Thi Hà, propriétaire de l’atelier de vermicelles Hà Tiên, doivent se lever à 3 heures.
 

Le métier de fabrication de vermicelles au village So (commune de Công Hoà, district de Quôc Oai, Hanoi)
est un métier traditionnel qui se transmet de génération en génération.


Les villageois  sèchent des vermicelles dans la cour de la maison communale.


Le vermicelle est d’abord produit en feuilles minces avant d’être tranché en fils puis séché au soleil.


Les vermicelles du village de So sont encore séchés au vent et au soleil.


Récupération de vermicelles après le séchage.


  Le village So compte 70-80 ateliers fabriquant des vermicelles, employant chacun 7-8 travailleurs.


Les vermicelles du village So sont très prisés par les clients.


Emballage des vermicelles.

Hà a confié que depuis que sa famille s’est engagée dans l’artisanat traditionnel de ses ancêtres, la production de vermicelles de sa famille a constamment augmenté. Il y a 10 ans, l'atelier produisait seulement quelques centaines de kilogrammes par jour. Maintenant, environ 4 tonnes, vendues juste après la production. Parfois, l’atelier ne peut répondre à la demande.

Récemment, le séchage mécanique est apparu dans de nombreux villages de production de vermicelles. Mais dans le village So, le vermicelle est encore séché au soleil, sur la digue qui longe la rivière Day.

Selon les villageois, le séchage au soleil rend les vermicelles plus savoureux, avec une meilleure texture. « En raison de la dépendance absolue envers la nature, les gens doivent surveiller de près les conditions météorologiques », a partagé Hà.

Le le village de So compte environ 70-80 ateliers produisant en moyenne 3,5 à 4 tonnes de poudre d'arrow-root par jour, employant des travailleurs payés 4-5 millions de dôngs/mois./.
 
Texte: Vy Thao - Photos: Viêt Cuong