04/11/2019 06:07 GMT+7 Email Print Like 0

Les dirigeants de l'ASEAN s'attendent à une percée dans les négociations du RCEP

Les dirigeants des pays de l’ASEAN se sont réunis, le 3 novembre, pour la deuxième journée de travail dans le cadre du 35e Sommet de l'ASEAN et des conférences connexes en Thaïlande, dans l'espoir de créer une percée pour les négociations de l’Accord du partenariat économique intégral régional (RCEP).

Le Sommet de l’ASEAN a débuté le 2 novembre. L’un de ses objectifs était de parvenir à un consensus sur la création du plus grand zone de libre-échange du monde qui couvrirait la moitié de la population mondiale et environ 40% du commerce mondial.

Les négociations sur le RCEP ont débuté en 2013 avec l'objectif initial de le finaliser en 2015. Cet accord regroupe les 10 pays de l'ASEAN, l'Australie, la Chine, l'Inde, le Japon, la République de Corée et la Nouvelle-Zélande.

Le ministre philippin du Commerce et de l'Industrie, Ramon Lopez, a déclaré qu'il espérait avoir un rapport positif sur le RCEP le 4 novembre, à l'issue du 35e Sommet de l’ASEAN. Toutefois, la signature de cet accord n’aurait lieu que l’année prochaine, les membres se réunissant en février pour régler les problèmes en suspens concernant l’accès aux marchés.

Les membres du RCEP ont achevé les négociations sur 18 des 20 domaines. Mais ils ne sont pas encore convenus de certains autres tels que les tarifs, le commerce des services, l'accès aux marchés et les investissements. -VNA/VI