28/02/2005 00:00 GMT+7 Email Print Like 0

L’école Lê Hông Phong

Situéenbsp;dans le centre-ville de Nam Dinh (province de Nam Dinh), l’école spécialisée d’enseignement secondaire Lê Hông Phong est un exemplenbsp;du système éducatifnbsp;pour tout le pays.nbsp;Elle demeure la fierté de nombreuses générations d’enseignants, d’élèves et de parents d’élèves de la ville de Nam Dinh connue pour son amournbsp;des études

Ảnh: Công Hoan
Pham Ngoc Thinh surmonte les difficultés pour devenir excellent élève en chimie du pays.

Ảnh: Tư liệu
La reine suédoise Silvia remet à Cao Minh Trí de l'école Lê Hông Phong la médaille internationale de bronzenbsp;en informatique en Suède en 2003.

Ảnh: Ngô Dư
Jeunes écolières lors d'un délassement.

Ảnh: Công Hoan
Le professeur Trân Xuân Giang guide ses élèves en 12e, spécialisée en mathématiques pour le prochain concours national.

Ảnh: Công Hoan
Dans la salle expérimentalenbsp;d'une classe spécialisée en physique.

Ảnh: Công Hoan
Salle d'ordinateurs de l'école.

Ảnh: Ngô Dư
Dans la bibliothèque de l'école.

Située dans le centre-ville de Nam Dinh (province de Nam Dinh), l’école spécialisée d’enseignement secondaire Lê Hông Phong est un exemplenbsp;du système éducatifnbsp;pour tout le pays. Il demeure la fierté de nombreuses générations d’enseignants, d’élèves et de parents d’élèves de la ville de Nam Dinh connue pournbsp;son amournbsp;des études.

De bonne heure, j’étais à l’école spécialisée d’enseignement secondaire Lê Hông Phong dans la province de Nam Dinh, lieu où dans un mois, se déroulera le 45e nbsp;anniversaire de la fondation de l’écolenbsp;du nom de Lê Hông Phong, un leader révolutionnaire. C’est maintenant la cérémonie du salut du drapeau national. Dans la vaste cour de l’école, 1.500 enseignants et élèves sont silencieux. Seule la voix du recteur Nguyên Viêt Hùng, recommande avec insistance aux élèves, de continuer à concentrer leurs efforts, pour obtenir de bons résultats dans leurs études, posséder suffisamment de connaissances et se faire une situation.

L’école estnbsp;construitenbsp;dans un cadre harmonieux, avec des rangées de bâtiments à trois étages qui se succèdent. En face de l’entrée se dresse le mât pour le drapeau, lieu où chaque matinnbsp;le premier jour de la semaine, les enseignants et les élèves se rencontrent, en vue de réviser ce qu’ils ont fait. Il s’agit d’un contingent de 150 enseignants qui ont obtenunbsp;des succès au cours des dix dernières années. Tous les ans, 100% des élèvesnbsp;passent l’examennbsp;pour l'accès ànbsp;la classe supérieure et le baccalauréat dont 90%nbsp;réussissent au concours d’entrée dans les écoles supérieures ou les universités. En outre, chaque année, des dizaines d’élèvesnbsp;remportent des prix lors des concoursnbsp;réservés aux élèves excellents au niveau national aussi bien qu’international, telles que quelques figures représentativesnbsp;: Vu Viêt Tài (médaille d’argent aux Olympiades d’Asie-Pacifique en mathématiques en 2000), Trân Van Toan (médaille d’argent aux Olympiades d’Asie en physique en 2003), Doàn Van Khanh (médaille d’argent internationale en physique en 2004), etc. Ce qui est digne d’éloge, c’est que les élèves de l’école, en dépit de leurs situations parfois difficiles, font des efforts pour étudier. Ainsi Pham Ngoc Thinh, élève en 12e spécialisée en chimie est issu d’une famille pauvre. Ses parents sont ouvriers, sa soeur est encore petite, lui-même fait ses études tout en travaillant, et en 2004, il a décroché le 2e prix du concours national des meilleurs élèves en chimie.

Evoquant la renommée de sonnbsp;école, son recteur Nguyên Viêt Hùng expliquenbsp;: «nbsp;Au cours de la période denbsp;rénovation, l’école a obtenu de grands succès etnbsp;poursuit la belle tradition léguée par ses aînés. Obtenir de grands succès est difficile, cependant, les continuer et les développer est encore difficilenbsp;». L’école préconise denbsp;former un bon contingent d’enseignants. Ces derniers ne cessent non seulement de se perfectionnernbsp;au niveau professionnel, mais encore d’améliorer leurs méthodesnbsp;ainsi que de répondre aux besoins de l’enseignement en plein essor. Chaque année, l’école envoie au moins 2 enseignants d’un groupe spécialisé, suivre des cours post-universitaires. L’école au début nenbsp;disposait que denbsp;quelques agrégés et maintenant plus de 30% des enseignants ont atteint lenbsp;grade d’agrégé.

De bons enseignants ne suffisent pas. Aussi l’école recherche les meilleures méthodes d’enseignement,nbsp;les considérant comme une résolution, en vue d’élever la qualité d’enseigner et d’étudier. Rajeunir, former la jeune génération, et avoir confiance en elle pour lui confier des fonctions importantes, créeront une nouvelle force motrice. 30% des cadres et enseignants de l’école sontnbsp;des jeunes. Ceux-cinbsp;utilisent l'informatique dans l’enseignement et les études. Cette méthode permet de transmettre plus d’informations aux élèves. Ces derniers peuvent en chercher sur Internet.nbsp;Les cours sontnbsp;plus ouverts et plus démocratiques. L’enseignant est organisateur et guide. Il rend la leçon plus vivante et les élèves, quant à eux, sont plus indépendants et actifs pour mieux saisir les nouvelles connaissances.

Jetant un coup d’oeil sur le jalon éducatif durant près d’un demi-siècle, l’école a éduqué des dizaines de milliers de personnes quinbsp;vivent,nbsp; travaillent et étudient dans toutes les régions du pays. Parmi eux, de nombreux sont devenus des dirigeants, professeurs, académiciens, enseignants du Peuple, ingénieurs, médecins, écrivains, journalistes...contribuant à écrire les pages d’or de l’histoire, valoriser la tradition de l’amour pour les études de l’école, digne du nom de Lê Hông Phong un révolutionnaire éminent du pays. Cette année, au printemps, le jour de lanbsp;fête de l’école le 26 mars, ils reviendront pour revoir leur école, leurs professeurs, leurs classes.

Texte: Tuân Long-Thu Huyên- Photos: Ngô Dzu-Công Hoan

nbsp;

nbsp;

nbsp;

Articles Déjà publiés