17/12/2019 10:17 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam soutient les efforts pour régler pacifiquement les conflits et différends

 Le Vietnam accorde son soutien à tous les efforts conformes à la Charte des Nations Unies et au droit international pour trouver des solutions pacifiques et durables aux conflits et différends au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie…

C’est ce qu’a déclaré le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, lors de la 14e conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEM (Dialogue Asie-Europe), le 16 décembre à Madrid, en Espagne.

Le chef de la diplomatie vietnamienne a indiqué les dernières évolutions compliquées de la situation en Mer Orientale, qui pourraient engendrer des tensions et nuire à la paix, à la stabilité, à la sécurité, à la sûreté et à la liberté de navigation et de survol de cette région maritime.

Le Vietnam et les autres membres de l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN) s’engagent fermement à renforcer le dialogue, à instaurer la confiance et à prendre les mesures préventives, ainsi qu'à régler pacifiquement les différends sur la base du droit international, dont la Charte de l’ONU et la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), a-t-il déclaré.

Pham Binh Minh a appelé les parties à ne pas recourir à la force ni à la menace d’y recourir, à appliquer rigoureusement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et à élaborer un Code de conduite (COC) efficace et conforme au droit international, à la CNUDM.

Le vice-Premier ministre vietnamien a également souligné l’importance de la primauté du droit pour contribuer à garantir la sécurité, la sûreté, la liberté de navigation et de survol, pour une Mer Orientale pacifique où règnent la coopération, le développement et la prospérité.

Concernant la situation en Mer Orientale, les ministres des Affaires étrangères de l’ASEM ont déclaré leur préoccupation et appelé à éviter les actes susceptibles de déstabiliser la situation et d’aggraver les tensions. Ils ont appelé à régler les différends par la voie pacifique selon le droit international, à s’abstenir de tout acte unilatéral à l’encontre du droit international, à ne pas recourir à la force ni menacer d’y recourir, à respecter les processus diplomatiques et les droits des pays côtiers dans leurs eaux territoriales, à promouvoir les mesures propres à instaurer la confiance.

La 14e conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEM s’est clôturée lundi après-midi après une journée bien remplie. La Déclaration du Président affirme la volonté des membres de l’ASEM de renforcer le partenariat entre l’Asie et l’Europe pour un système multilatéral efficace, de coopérer pour faire face aux défis mondiaux, tout en définissant des orientations pour développer la coopération au sein de l’ASEM dans les temps à venir. -VNA/VI