16/03/2015 09:08 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam dit ses expériences de réduction de catastrophes

 La vice-présidente de la République Nguyên Thi Doan participe depuis samedi à la 3 e conférence mondiale sur la réduction des risques de catastrophes, qui a lieu à Sendai, au Japon.

Organisée par l’Organisation des Nations-Unies (ONU) et le Japon, cette conférence réunit plus de 100 pays et territoires représentés, entre autres, par 9 chefs d’Etat, 7 vices-présidents, 5 Premiers ministres, 6 vice-Premiers ministres, et plus de 40 ministres et vices-ministres.

De nombreuses organisations internationales et organisations non gouvernementales sont présentes également. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, et le Premier ministre japonais Shinzo Abe, ont prononcé un discours à son inauguration.

A la tête de la délégation du Vietnam à cet événement, Mme Nguyen Thi Doan a exprimé sa compassion devant les douleurs et les dégâts causés par les calamités naturelles dans de nombreux pays, notamment le tsunami au Japon et le typhon Haiyan aux Philippines, avant d'apprécier l’initiative de l’ONU et du Japon d’organiser une telle conférence mondiale.

La dirigeante vietnamienne a souligné les efforts et les succès du Vietnam dans la prévention et la lutte contre les catastrophes naturelles tout comme dans la limitation des risques de catastrophes, notamment en perfectionnant son cadre juridique et ses politiques, en reforçant son Comité national de pilotage de la prévention et de la lutte contre les catastrophes.

Grâce à cela, a-t-elle fait savoir, le Vietnam a réussi à atténuer considérablement les pertes dues aux calamités naturelles, le nombre de morts et de personnes portées disparues ayant baissé de 8 %, et celui de blessés, de 17 %, par rapport aux 5 précédentes années.

Mme Nguyen Thi Doan a également partagé les expériences de son pays en la matière. Elle a souligné la nécessité d’élaborer un cadre juridique privilégiant la responsabilité des organismes et des particuliers avant, pendant et après les catastrophes, ainsi que la nécessité de mobiliser les ressources des entreprises, de la société et des communautés, et celles de l’Etat pour mener la prévention et limiter des risques de catastrophes.

Elle a demandé aux pays d’accorder une priorité aux programmes d’assistance à la formation et de sensibilisation de l’opinion à la réduction des risques de catastrophes, d’élaborer des plans concrets au sein de la communauté afin d’aider la population, les femmes notamment, et d'être capable de réagir aux calamités naturelles.

La vice-présidente vietnamienne a affirmé l'importance de l’application des sciences et des technologies pour améliorer l’efficacité des évaluations et prévisions.

Elle aussi lancé un appel au renforcement de la coopération internationale et à la promotion des efforts communs pour s’adapter et réduire les risques de catastrophes.

Elle a demandé à l’ONU et à la communauté internationale de renforcer l’assistance des pays en voie de développement qui subissent de fait ces catastrophes avec toutes leurs conséquences, avant de soutenir l’approbation lors de cette conférence d’un cadre d’action post-2015 sur la réduction des risques de catastrophes.

En marge de cette conférence, la vice-présidente Nguyên Thi Doan a effectué le 14 mars une visite de courtoisie à l’Empereur du Japon Akihito et à son épouse.

Elle a également eu une entrevue avec le Premier ministre japonais, Shinzo Abe. Appréciant l’engagement avancé par le chef du gouvernement japonais d'un renforcement de la coopération internationale dans la prévention et la lutte contre les calamités naturelles, notamment sur le plan de l’assistance des pays en voie de développement.

Elle a demandé le maintien des échanges de délégations de haut rang entre le Vietnam et le Japon, ainsi que de la coopération étroite dans la mise en oeuvre des accords convenus par les dirigeants des deux pays, notamment en matière économique.

Le Premier ministre Shinzo Abe a pris en haute estime le profond partenariat stratégique avec le Vietnam et s’est engagé de continuer de soutenir le Vietnam dans son développement socioéconomique tout comme dans sa résilience au changement climatique.

La dirigeante vietnamienne a rencontré le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et la directrice exécutive du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Helen Clark.

Mme Nguyen Thi Doan a apprécié les aides de l’ONU accordées au Vietnam pour son développement socioéconomique, la poursuite des Objectifs millénaires pour le développement, notamment en matière de lutte contre la pauvreté, d’égalité des sexes et d’adaptation au changement climatique.

Le secrétaire général de l’ONU et la directrice exécutive du PNUD ont affirmé que les expériences du Vietnam dans la réduction des risques de catastrophes sont bonnes à partager avec les autres pays.

Le chef de l’ONU a apprécié le Vietnam pour avoir atteint la plupart des Objectifs millénaires pour le développement, pour être parmi les premiers à déployer l’initiative «Une ONU», ainsi que pour avoir participé aux forces de maintien de la paix au Soudan du Sud, avant d'affirmer son souhait de visiter le Vietnam en 2015. -VNA/VI