08/08/2015 09:05 GMT+7 Email Print Like 0

Le vice-PM Pham Binh Minh à l'ASEAN + 3, l'EAS et l'ARF

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a proposé des initiatives pour renforcer le rôle de l'ASEAN+3, du Sommet de l'Asie de l'Est (EAS) et du Forum régional de l'ASEAN (ARF) pour la paix, la sécurité et le développement en Asie de l'Est.

Ces propositions ont été avancées lors de ses discours prononcés à la 22e Conférence des ministres des Affaires étrangères de l'ARF (ARF 22) et aux réunions des ministres des AE de l'ASEAN+3 et à la 5e Réunion des ministres des Affaires étrangères du Sommet de l'Asie de l'Est qui ont eu lieu le 6 août à Kuala Lumpur, en Malaisie.

Le vice-Premier ministre Pham Binh Minh a souligné que l'ASEAN+3, l'EAS et l'ARF devraient évoluer vers un renforcement d'une coopération globale en veillant à assurer le rôle central de l'ASEAN afin de contribuer à régler les défis de la sécurité régionale et promouvoir la connectivité au sein de la région.

Il a demandé aux partenaires de l'ASEAN de continuer à la soutenir pour atteindre les objectifs de développement de la Communauté de l'ASEAN pour l'après-2015.

S'agisssant de la question de la Mer Orientale, il a informé les participants des évolutions complexes en cours dans cette zone en soulignant la position du Vietnam et de l'ASEAN en matière de maintien de la paix et de la stabilité, et de règlement des différends.

A cette occasion, il a appelé les pays partenaires à continuer de soutenir la position et les efforts de l'association et de contribuer plus activement à la promotion de la paix, la stabilité et de l'amitié dans la région.

Lors de la 22e Conférence des ministres des Affaires étrangères de l'ARF, les ministres ont souilgné l'importance de l'ARF dans la structure régionale, affirmant que celle-ci est un forum de premier rang pour le dialogue et la coopération dans la politique, la sécurité et l'instauration de la confiance pour contribuer à assurer la paix et la sécurité régionale.


Ils sont convenus de renforcer le rôle de l'ARF dans le traitement des défis de sécurité traditionnels comme non-traditionnels et la coopération dans divers secteurs, notamment en matière de non-prolifération des armes nucléaires, de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale, de sécurité maritime, ainsi que de réponse aux catastrophes et d'aide humanitaire.

Ils ont également adopté un certain nombre d'activités futures de l'ARF.

Lors de la Conférence ministérielle de l'ASEAN+3 et de la 5e Réunion des ministres des Affaires étrangères du Sommet de l'Asie de l'Est, la question de la Mer Orientale était au centre des discussions. Les ministres ont exprimé leurs préoccupations devant les récents développements dans cette zone, en particulier la construction d'îles semi-artificielles par la Chine.

Ils ont souligné l'importance de garantir la paix, la stabilité, la liberté et la sécurité maritime et aérienne, le règlement pacifique des différends conformément au droit international, notamment la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, de faire preuve de retenue, de ne pas de recourir à la force ou de menacer d'y recourir, d'appeler à une application pleine et effective de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale et parvenir dès que possible à la signature du Code de conduite en Mer Orientale.

Jeudi soir, la cérémonie de clôture de la 48e Conférence des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN et de ses réunions connexes a eu lieu. - VNA/VI