26/03/2016 07:26 GMT+7 Email Print Like 0

Le riz vietnamien cherche à entrer sur le marché français

Des représentants de 27 producteurs et exportateurs de riz vietnamiens ont travaillé jeudi à Paris avec le ​deuxième distributeur de France après Carrefour, Auchan, ​afin de s'informer des besoins d'importation de riz du marché français et, plus largement, de celui de l'Europe.

Frédéric Yu, responsable de l'import d'Auchan, a présenté aux entreprises vietnamiennes les types et normes de qualité des produits agricoles importés par son groupe. Selon lui, la France est l'un des grands consommateurs de riz en Europe avec près de 240.000 tonnes par an.

Il a conseillé aux entreprises vietnamiennes de comprendre les habitudes et goûts de consommation des Français, ainsi que les questions ​en relation avec les besoins du marché, si elles veulent exporter leurs produits en France.

​Actuellement, la France importe principalement du riz d'Inde, ​de Thaïlande et du Cambodge, et a également besoin ​de farine de riz.

Le riz vietnamien n'​est pas répandu en France, et les producteurs vietnamiens doivent construire leur ​label sur ce marché. Frédéric Yu a souligné que le riz parfumé du Vietnam ​prendra sans aucun doute pied en France si la qualité est garantie.

Les représentants des entreprises Vietnam ont montré leur inquiétude à propos de la taxe élevée perçue ​​sur le riz vietnamien, de 165 à 175 euros la tonne, sur le marché français.

Selon le secrétaire général de l'Association ​des vivres du Vietnam, Huynh Minh Hue, le Vietnam exporte chaque année ​de 7 à 8 millions de tonnes de riz ​à l'étranger, principalement ​dans les pays asiatiques.

La ​​participation du Vietnam ​à plusieurs accords bilatéraux et multilatéraux de libre-échange ouvre des dizaines de possibilités pour le riz vietnamien​, contribuant à ​élever la valeur de la production agricole.

Pour développer l'export vers les marchés ​exigeants, le Vietnam doit accorder une attention particulière à l'hygiène alimentaire et la qualité de ses produits, a d​éclaré Huynh Minh Hue. Il a espéré que dans les temps à venir, grâce aux avantages de l'accord de libre-échange Vietnam-UE, le riz vietnamien pourra rivaliser avec celui de Thaïlande ou d'autres pays pour entrer sur les marchés français et européen. -VNA/VI