02/05/2016 08:30 GMT+7 Email Print Like 0

Le riz vietnamien a besoin d’une marque internationale

Le label commercial du riz du Vietnam n'est pas assez fort pour être bien connu sur le marché mondial, bien que le pays ​soit l'un des plus grands exportateurs mondiaux, ont constaté des délégués lors d’un atelier tenu jeudi à Ho Chi Minh-Ville.

Selon le professeur Vo Tong Xuan, recteur de l'Université Nam Can Tho, la quasi-totalité du riz vietnamien est vendu sans marque ​ni origine claire, ce qui ​tire son prix vers le bas.

Partageant le même point de vue, Tran Anh Tuan, un expert ​en marques de la compagnie de conseil "The Pathfinder", a indiqué que le Vietnam n'avait pas de stratégies d'exportation ni de communication pour aider son riz à accéder aux marchés, ​comme l'Inde ou la Thaïlande.

Le riz vietnamien a, de fait, moins de présence sur les marchés européens et américains qu'en Asie, où le pays a mis l'accent uniquement sur le volume des exportations au lieu de la qualité, a-t-il dit.

Tran Anh Tuan a suggéré que l’Etat oriente les associations et les entreprises ​du secteur de la riziculture vers les exportations sur la base ​d'une marque durable et ​de l'étude ​des goûts et besoins des consommateurs.

En 2015, le Vietnam a exporté 6,6 millions de tonnes de riz, soit une hausse de 4% par rapport à 2014.

Selon l'Association des vivres du Vietnam (VFA), les ventes de riz vietnamien ​ce premier trimestre ont connu une croissance de 58 % sur un an.

Toujours selon la VFA, les exportations nationales de riz atteindront 1,6 million de tonnes ce 2e trimestre, ​soit 200.000 tonnes de moins que l'objectif fixé. - VNA/VI