18/05/2016 09:25 GMT+7 Email Print Like 0

Le président Obama au Vietnam pour approfondir les liens

Le président américain Barack Obama effectuera du 23 au 25 mai une visite officielle au Vietnam où il va "se focaliser sur l’avenir plutôt que sur le passé", a-t-on appris du New York Times paru le 16 mai.

"Pour M. Obama, le voyage au Vietnam offre une occasion d’aider à consolider non seulement son pivot promis de la politique américaine vers l’Asie, mais aussi d’approfondir les liens économiques et de sécurité avec un acteur régional plus important", a-t-il écrit dans la rubrique "Lettre de la Maison Blanche".

En effet, l’administration du président Barack Obama a érigé l’Asie au rang de région phare de sa politique étrangère, ce que diplomates et experts ont baptisé le "pivot" ou le "basculement" de l’Amérique vers l’Asie-Pacifique

Mais pour les vétérans américains de la guerre du Vietnam, selon le quotidien new-yorkais, un voyage présidentiel dans ce pays est alourdi par de puissantes émotions et d’interminables débats sur les conséquences de cette guerre.

L’ancien secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel, 69 ans, a dit lors d’une récente interview que la guerre du Vietnam "nous hante encore".

Il a également fait savoir que chaque décision qu’il a prise en tant que secrétaire à la Défense et tous les conseils qu’il a donnés à M. Obama reposent sur son expérience au Vietnam.

Selon le New York Times, le président Obama est plus susceptible de louer la coopération entre les deux pays pour nettoyer les résidus de l’agent orange, l’une des questions liées à la guerre qui est encore importante pour le Vietnam.

Plus d’un demi-siècle après le conflit, le tristement célèbre agent orange contenant de la dioxine, l’un des produits toxiques les plus puissants, déversé massivement par les troupes américaines de 1961 à 1971, poursuit sa destruction silencieuse.

Des millions de Vietnamiens continuent de souffrir de pathologies liées à cette substance, les enfants de la 3e et même de la 4e génération - descendants des vétérans de guerre - naissant avec des malformations congénitales.

Le Parti et l’État du Vietnam n’ont cessé de faire des efforts pour prêter assistance aux victimes de l’agent orange/dioxine, en leur accordant des aides matérielles et morales, gestes qui contribuent, autant que faire se peut, à atténuer leur malheur. Dernièrement, les Etats-Unis ont assisté le Vietnam dans les travaux de décontamination et de déminage. – VNA/VI