26/06/2015 09:11 GMT+7 Email Print Like 0

Le président indonésien reçoit le vice-PM Pham Binh Minh

Le président indonésien Joko Widodo a reçu le 25 juin à Jakarta, en Indonésie, le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères (AE) Pham Binh Minh, qui co-préside la 2e session du Comité de coopération bilatérale Vietnam-Indonésie de niveau ministériel des AE.


Les deux dirigeants ont souligné la signification des relations d'amitié traditionnelle qui se développent en profondeur dans tous les domaines, politique, économie, investissement, sécurité, défense, coopération maritime, agriculture, pêche, éducation, culture, tourisme et échanges populaires.


Le vice-Premier ministre Pham Binh Minh a vivement apprécié les échanges commerciaux bilatéraux de 5,4 milliards de dollars, estimant qu'ils devraient atteindre les 10 milliards de dollars d'ici à 2018.


Il a demandé au président indonésien d'examiner les importations de riz, d'accessoires électroniques et de produits du Vietnam, d'établir des mécanismes de nouveaux secteurs de la coopération afin de promouvoir le partenariat stratégique entre les deux pays, de renforcer la coopération maritime, notamment en établissant une ligne rouge entre les forces navales des deux pays, en renforçant les patrouilles et forces communes de recherche et de secours, la lutte contre le terrorrisme, la traite humaine et, plus généralement, la criminalité transnationale.


A cette occasion, le vice-Premier ministre Pham Binh Minh a transmis les salutations et l'invitation du président Truong Tan Sang à son homologue indonésien Jako Widodo à effectuer prochainement une visite au Vietnam.


Le président Jako Widodo a demandé au Vietnam de renforcer les importations de produits agricoles et de consommation de son pays, et promis d'examiner activement les propositions du Vietnam.


S'agissant de la question de la Mer Orientale, le président indonésien a partagé l'inquiétude du Vietnam devant les évolutions complexes récentes et souligné sur l'importance du maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité et de la sûreté de la navigation maritime et aérienne. Il a souhaité que les parties règlent pacifiquement ce problème, respectent le droit international dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, et appliquent pleinement et strictement la Décration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) en vue de parvenir au Code de conduite en Mer Orientale (COC). -VNA/VI