07/12/2015 09:19 GMT+7 Email Print Like 0

Le Président et le Premier ministre à l'écoute des électeurs

"Les élus doivent concentrer leurs efforts dans les derniers mois de leur mandat afin réaliser les aspirations des électeurs", a ​martelé le président de la République Truong Tan Sang, lors de sa rencontre le 5 décembre avec les électeurs du 1er et du 5è districts de Ho Chi Minh-Ville.


Lors de cette rencontre, qui est le dernier de l'Assemblée nationale de la 13è législature, le président Truong Tan Sang a admis qu'en dépit des nombreux exploits enregistrés par le pays ces dernières années, il restait des lacunes ​en matière de gestion étatique ​afférente à plusieurs domaines. Il a souligné que la meilleure réforme devait commencer par celle des ressources humaines, à quoi s'ajoutent les efforts pour améliorer le cadre juridique et la stricte surveillance du processus de mise en œuvre.


Concernant les pertes enregistrées au sein de grands groupes étatiques, le président a souligné que le Parti et l’État avaient sanctionné et sanctionnerait sérieusement les violations. Ces derniers temps, des défaillances demeurent dans la gestion des entreprises publiques, alors que leur restructuration n'a pas été réalisée de manière radicale. D'où la nécessité de poursuivre le​ur rénov​ation ​et de relever leur efficacité pour ​qu'elles soient capables d'être compétitives à l'heure de l'intégration internationale.


S'agissant de la lutte contre la corruption, le chef de l’État a indiqué que cette problématique restait d'actualité. Ces derniers temps, les services compétents ont mis en œuvre des mesures énergiques sans pour autant atteindre l'objectif fixé. Pour mener à bien cette lutte, il faudrait des personnes "très courageuses" au sein des comités du Parti et dans l'appareil administratif, lesquelles osent dénoncer et lutter contre les phénomènes négatifs et les personnes corrompues.


En réponse aux interpellations des électeurs relatives à la Mer Orientale, le président Truong Tan Sang a réaffirmé la position inébranlable du Parti et de l’État vietnamiens ​qui est de ne jamais reconnaître l'occupation par la force des deux archipels de Hoang Sa (Paracels) et de Hoang Sa (Spratleys) du Vietnam. A propos de la dette publique, il a exhorté les électeurs à renforcer leur rôle de surveillance.


Samedi toujours, lors de sa rencontre avec les électeurs de l'arrondissement de Le Chan, ville de Hai Phong (Nord-Est), le Premier ministre Nguyen Tan Dung a annoncé que la croissance du produit intérieur brut (PIB) était estimée à plus de 6,5% en 2015, dépassant ainsi l'objectif préfixé de 6,2%, et que le pays avait fixé l'objectif d'obtenir une croissance du PIB de 6,7-7% par an entre 2016 et 2020.


Mentionnant les orientations, tâches et solutions pour le développement socio-économique dans le prochain quinquennat, il a déclaré que ​le gouvernement œuvrerait pour renforcer la stabilité macroéconomique, bien contrôler l'inflation, réduire graduellement le​ dépassement des dépenses budgétaires, utiliser efficacement les ​aides publiques, assurer la sécurité financière nationale, accélérer la restructuration économique associée à l'innovation du modèle de croissance, à l'amélioration de la productivité, de l'efficacité et de la compétitivité, lier la croissance économique, la protection de l'environnement et l'adaptation efficace au dérèglement climatique.


Le chef de l’État a également déclaré que le Parti et l’État se concentreraint également sur le développement des industries maritimes lié à la protection de la souveraineté nationale. En particulier, ils attacheront de l'importance à l'amélioration de la qualité des ressources humaines, au renforcement des potentiels scientifiques et technologiques, à la rénovation radicale et intégrale du secteur de l'éducation et de la formation.


Le Premier ministre a enfin souligné la détermination du Parti et de l’État à mettre en œuvre efficacement les engagements internationaux et les accords de libre-échange déjà conclus afin d'exploiter au maximum les opportunités favorables, de minimiser les impacts négatifs, d'élargir et de diversifier les marchés, de profiter des ressources extérieures au service du développement, ainsi qu'à améliorer l'efficacité des activités diplomatiques multilatérales, à persister dans le règlement des différends en mer Orientale par des moyens pacifiques conformément au droit international. –VNA/VI