05/03/2015 09:16 GMT+7 Email Print Like 0

Le Premier ministre veut l'assurance-santé pour tous

Le Premier ministre Nguyen Tan Dung a présidé, le 4 mars à Hanoi, une réunion pour évaluer l'application de la Loi sur l'assurance-santé et le Projet de réalisation de la feuille de route afin que toute la population bénéficie, à terme, de l'assurance-santé.


Lors de cette réunion, le chef du gouvernement a affirmé que ce projet était une option majeure du Parti et de l'Etat en faveur de l'égalité sociale, de l'entraide, de l'accès aux services de santé de la communauté, notamment des plus démunis.


Il s'est félicité des bons résultats obtenus par les ministères et secteurs, notamment du service de santé et de l'Assurance sociale. A ce jour, 71,6% de la population bénéficient de l'assurance-santé. Les personnes issues de milieux défavorisés se réjouissent d'avoir désormais accès à des soins médicaux de bonne facture. La qualité des consultations et du traitement donnés aux patients s'améliore de plus en plus. Ces résultats ont contribué positivement à la lutte contre la pauvreté, grâce à quoi la confiance du peuple en la direction du Parti et de l'Etat est renforcée.


Concernant les futures tâches, Nguyên Tan Dung a affirmé la détermination du gouvernement d'atteindre l'objectif selon lequel 75% de la population auront accès à l'assurance-santé en 2015 et 80% en 2020. En outre, des efforts seront faits pour améliorer continuellement la qualité des consultations et des traitements.


Le chef du gouvernement a appelé à continuer de sensibiliser les organisations du Parti de tous les échelons, les autorités, les organisations socio-politiques sur leur responsabilité concernant le déploiement de l'assurance-santé pour l'ensemble de la population par l'intermédiaire de programmes et de plans concrets.


Il a également demandé aux ministères et services de revoir les politiques et mécanismes existants afin de créer des conditions favorables à l'assurance-santé pour toute la population, de donner un élan supplémentaire à l'introduction des technologies de l'information dans la gestion et la distribution des cartes d'assurance-santé afin d'éviter les pertes superflues pour le budget d'Etat.


Selon un rapport du ministère de la Santé, 71,6% de la population étaient couverts par l'assurance-santé en 2014. Cependant, ce chiffre est en-deçà de l'objectif fixé par l'Assemblée Nationale (75%). L'explication vient du fait que peu de foyers proches du seuil de pauvreté et de travailleurs des entreprises privées en bénéficient.


Le ministère s'est efforcé d'améliorer la qualité des soins des personnes concernées par l'assurance-santé, d'élaborer les critères pour estimer la qualité des hôpitaux et l'application de la réforme administrative, sans oublier de s'atteler au problème de la surcharge des hôpitaux.


L'établissement d'une ligne d'urgence a permis au secteur de la santé de régler à temps les cas les plus pressants, de vérifier le respect de la déontologie médicale des médecins envers leurs patients, satisfaisant aux exigences de ces derniers.


La ministre de la Santé Nguyen Thi Kim Tien a estimé que pour parvenir à la couverture de l'assurance-santé pour toute la population, il faut mobiliser la participation du système politique dans son intégralité. Et de citer les difficultés en matière de qualité des soins, de lenteur dans le remboursement des soins aux bénéficiaires, etc.


Le ministère a demandé aux villes et provinces d'introduire la question de l'assurance-santé dans les critères de développement socioéconomique, au programme d'édification de la Nouvelle ruralité, ainsi que de soutenir les foyers démunis pour leur en donner l'accès. -VNA/VI