17/10/2014 14:57 GMT+7 Email Print Like 0

Le Premier ministre Nguyen Tan Dung assiste au 14e Forum d’affaires Asie-Europe

Un dialogue entre des hommes d’affaires présents au 14e Forum d’affaires Europe-Asie (FAEA) et des dirigeants participant au 10e Sommet d’Asie-Europe (ASEM-10) a eu lieu jeudi 16 octobre à Milan (Italie). Le Premier ministre vietnamien Nguyen Tan Dung, ses homologues italien, japonais, malaisien et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, y ont assisté. Ayant pour thème « Intensification des relations des entreprises pour renforcer l’intégration économique Asie-Europe », le FAEA a réuni environ 800 représentants de groupes économiques des deux continents. Les représentants du Vietnam sont la Compagnie générale de l’aviation civile (Vietnam Airlines), le groupe gazier et pétrolier national (PetroVietnam), la Banque du commerce, d’investissement et de développement du Vietnam (BIDV). Le président de la Confindustria (Confédération générale de l’industrie italienne), Giorgio Squinzi, a apprécié l’intérêt des dirigeants, membres de l’ASEM accordé au milieu d'affaires par la création d’un environnement commercial et d’investissement favorable aux entreprises asiatiques et européennes. La présidente de BusinessEurope (Association patronale européenne), Emma Marcegaglia, a déposé la Déclaration du FAEA-14 au président du Conseil européen Herman Van Rompuy, qui est également président de l’ASEM-10. Cette déclaration contient des propositions visant à renforcer la connexion économique entre les deux continents, à contribuer au rétablissement économique et à la mutation du modèle de croissance. Les dirigeants de l’ASEM ont souligné la nécessité de renforcer le rôle et les contributions des entreprises pour les liens Asie-Europe dans la conjoncture où le rétablissement économique mondial se heurte encore à des risques et difficultés. Les dirigeants ont demandé aux entreprises d’accompagner les gouvernements dans l’intensification des échanges commerciaux, des investissements, le développement des technologies vertes et la gestion durable des ressources naturelles. En particulier, ils ont demandé aux entreprises de participer plus activement à la connexion des infrastructures entre les deux continents. Le chef du gouvernement Nguyen Tan Dung a pris en haute estime certaines propositions efficientes des entreprises. Il a demandé à ces dernières de poursuivre la mise en œuvre rigoureuse des programmes d’action de l’ASEM pour favoriser le commerce et l’investissement, aider les membres-pays en voie de développement à réagir aux défis de sécurité non traditionnels. Ce, par l’intermédiaire du partenariat public-privé, contribuant à renouveler, à transférer les technologies, à appliquer les technologies vertes, ainsi qu'à édifier l’habitude de produire et de consommer des produits respectueux de l’environnement. Le Premier ministre vietnamien a souligné les perspectives de former de nouveaux liens économiques à différents niveaux en Asie, liens qui vont de pair avec la création de la Communauté de l’Association des nations de l’Asie du Sud Est (ASEAN) en 2015. Cette Communauté ouvrira une nouvelle période de développement dynamique, avec un marché commun, un espace économique unifié pour l’Asie du Sud-Est. En 2020, l’ASEAN deviendra un pôle du réseau économique-commercial et de connexion en Asie-Pacifique, avec l’achèvement des engagements des Accords de libre-échange de l’ASEAN et ses partenaires, les perspectives de formation du cadre de partenariat économique intégral régional (RCEP), l’Accord de partenariat transpacifique (TPP), les négociations de l’Accord de libre-échange ASEAN-Union européenne étant relancées après 2015… M. Nguyen Tan Dung a demandé aux entreprises asiatiques et européennes de saisir de nouvelles opportunités pour mettre en œuvre les projets de connexion en Asie, notamment le plan de connexion général de l’ASEAN, les projets de connexion de l’ASEAN et la subrégion du Mékong. Le Vietnam continue à se renouveler profondément, à mettre en œuvre la restructuration économique et la mutation du modèle de croissance, a affirmé le dirigeant vietnamien. Avec l’intégration internationale profonde et intégrale, le Vietnam devient non seulement un acteur actif en Asie du Sud-Est, mais encore une passerelle reliant les économies de l’ASEAN continental et l’ASEAN maritime et insulaire. La plupart des partenaires stratégiques et intégraux du Vietnam sont membres de l’ASEM. Au regard des perspectives d’achèvement et de déploiement de 14 accords de libre-échange d’ici 2020, dont celui Vietnam-UE sur le point d'être parachevé, le Vietnam deviendra un facteur important de la chaîne de connexion économique élargie avec 56 partenaires, dont 47 membres de l’ASEM. Ces accords permettront au Vietnam de mieux contribuer à la connexion Asie-Europe, et de favoriser l’investissement des entreprises asiatiques et européennes au Vietnam. Le 14e Forum d’affaires Europe-Asie (FAEA) a eu lieu les 15 et 16 octobre, avec d’autres événements tels le Forum parlementaire d’Asie-Europe, du 6 au 8 octobre, le Forum populaire d’Asie-Europe (du 10 au 12 octobre), sont tous orientés vers le Sommet d’Asie-Europe (ASEM) qui se tient les 16 et 17 octobre à Milan. -VNA/VI