01/05/2016 08:50 GMT+7 Email Print Like 0

Le PM demande une action plus forte contre la corruption

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé dans une récente directive de renforcer le travail de découverte et de traitement des cas et affaires de corruption, affirmant la détermination à éradiquer ce fléau.

Ces derniers temps, le travail de prévention et de lutte contre la corruption a obtenus des résultats importants, contribuant au développement socio-économique, au maintien de la stabilité politique, à la consolidation de la confiance des cadres, membres du Parti et du peuple en le Parti et l’Etat.

Du 1er décembre 2014 au 30 novembre 2015, les organes d’enquête de tous les échelons ont introduit une instance contre 460 personnes ​ pour corruption dans 216 affaire s, selon un bilan communiqué lors de la 9e session du Comité central de pilotage de la lutte contre la corruption, fin décembre 2015 à Hanoi.

Entre-temps, les parquets populaires de tous les échelons ont poursuivi en justice 591 personnes impliquant dans 266 affaires, et les tribunaux populaires de tous les échelons ont jugé en première instance 531 personnes pour corruption dans 235 affaires.

Cependant, la situation de la corruption continuait à évoluer de manière complexe, les protagonistes utilisant des manœuvres plus ingénieuses et sophistiquées ; l’enquête, la mise en examen et le jugement des cas et affaires de corruption laisse à désirer, selon la directive.

Plusieurs raisons expliquent les lacunes dans la détection et le traitement des actes de corruption, notamment une attention insuffisante prêtée à ce travail par les dirigeants de certains comités du Parti, organes et organisations ; une coordination pas toujours optimale entre les services compétents et une valorisation peu satisfaisante du rôle et de la force de la société dans la découverte des actes de corruption.

Le dirigeant vietnamien a invité les ministres, les dirigeants des organes les ministres, chefs des organes de rang ministériel, des organes gouvernementaux, présidents des comités popolaires des provinces et villes sous l’autorité centrale à inspecter proactivement et découvrir à temps les actes de corruption, et venir à bout de l’état de traitement avec ménagement, peu sérieux des affaires soupçonnées de corruption et les sanctionner à temps.

Dans une interview accordée à la presse dès ​ son premier jour de travail ​ en qualité de chef du gouvernement, le 7 avril dernier, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a détaillé les priorités sous sa direction dans un proche avenir, indiquant que« la discipline dans l’administration de l’État et de la société tout entière sera renforcée, la corruption et le gaspillage doivent être considérablement repoussés». – VNA/VI