19/04/2016 09:41 GMT+7 Email Print Like 0

Le leader du PCV demande daccéler le traitement des affaires de corruption

 Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) Nguyên Phu Trong a demandé lundi aux organes compétents d’accélérer le rythme d’enquête et de jugement des affaires de corruption particulièrement graves et complexes, conformément à la loi.

Le secrétaire général Nguyên Phu Trong (debout) préside la réunion de la permanence du Comité national anti-corruption, lundi à Hanoi. Photo: VNA
Travaillant avec la permanence du Comité national de pilotage anti-corruption dont il est le chef, le leader vietnamien s’est félicité de la Commission centrale des affaires intérieures, organe permanent dudit comité, pour avoir bien préparé les documents au service de cette réunion.

Il a mis l’accent sur l’affaire d’"actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences ; Violation des règles relatives à l’octroi de prêts par les établissements de crédit ; Manquement aux obligations professionnelles causant de graves conséquences" chez Vietnam Construction Bank.

Le secrétaire général Nguyên Phu Trong a également montré du doigt l’affaire d’"actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences ; Violation des règles relatives à l’octroi de prêts par les établissements de crédit ; Usage abusif de ses pouvoirs dans l’exercice d’une fonction publique" chez OceanBank.

D’autres affaires dans le collimateur des organismes compétents comprennent celle de Huynh Thi Huyên Nhu, ancienne cheffe adjointe du Bureau de gestion des risques de la succursale de Vietinbank de Hô Chi Minh-Ville, et ses complices pour ce qui concerne les décisions rendues en appel.

Reconnue coupable de "manœuvres frauduleuses pour s’approprier des biens d’autrui" et de "contrefaçon de cachets, faux et usage de faux en écriture de commerce" par une décision de première instance de janvier 2014, elle a été condamnée à la prison à vie, peine confirmée en appel le 7 janvier dernier.

Le secrétaire général Nguyên Phu Trong a confié à la Commission des affaires intérieures du Comité central du PCV d’accueillir les idées émises lors de cette réunion, d’achever les textes et soumettre à la permanence du Comité central de pilotage de la prévention et de la lutte contre la corruption pour signature et mise en œuvre. – VNA/VI