24/07/2016 07:52 GMT+7 Email Print Like 0

Le Comité de solidarité Inde-Vietnam soutient la décision de La Haye

Le Comité de solidarité Inde-Vietnam a exprimé son soutien à la sentence relative à la Mer Orientale rendue par la Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye et incite aux parties concernées à s’y conformer.

La décision du tribunal arbitral marque un jalon important vers le règlement pacifique des différends territoriaux en Mer Orientale, a-t-il indiqué dans une déclaration publiée mercredi 20 juillet.

Les Philippines ont saisi début 2013 un tribunal arbitral, constitué en application de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM) pour qu’il statue sur son différend avec la Chine.

Les Philippins contestent une "ligne des neuf traits" tracée par les Chinois en Mer Orientale par laquelle ils s’octroient la souveraineté sur 90% de cette vaste étendue aquatique, réputée riche en ressources énergétiques et halieutiques.

La CPA a estimé mardi 12 juillet que la Chine n’avait pas de "droits historiques" sur la majorité des eaux de la Mer Orientale, qu’elle avait "violé les droits souverains" des Philippines, et qu’aucune des îles de l’archipel des Spratleys ne peut conférer à la Chine une zone économique exclusive (ZEE).

"Le tribunal juge qu’il n’y a aucun fondement juridique pour que la Chine revendique des droits historiques sur des ressources dans les zones maritimes à l’intérieur de la ligne en neuf traits", a expliqué la CPA dans un communiqué.

Sans surprise, la Chine quant à elle n’"accepte pas, ni ne reconnaît" l’arbitrage de la CPA sur la procédure lancée par Manille et elle a déjà affirmé qu’elle ne tiendrait aucun compte d’un verdict susceptible de remettre en cause ses prétentions de souveraineté sur cette mer.

Dans sa déclaration, le Comité de solidarité Inde-Vietnam a appelé les pays concernés, y compris le gouvernement chinois, à accepter et à respecter le verdict dans l’intérêt de la paix, de la concorde et de la souveraineté nationale des pays de la région.

Si un pays ne respecte pas le droit international et agit unilatéralement sans tenir compte de la juste cause des pays voisins, il créerait des conditions chaotiques et mettrait en danger la paix non seulement dans la région d’Asie mais aussi dans le monde entier, a-t-il indiqué.

Le Comité de solidarité Inde-Vietnam a également affirmé son appui vigoureux à la juste cause du gouvernement et du peuple vietnamiens, et à la position des gouvernements concernés au sujet de la Mer Orientale.

Le président dudit Comité, Greetesh Sharma, a indiqué que la déclaration traduisait le soutien et la solidarité du peuple indien en général et du Comité en particulier avec le gouvernement et le peuple vietnamiens. – VNA/VI