25/03/2020 10:01 GMT+7 Email Print Like 0

L’ASEAN persiste dans son application de la “Charte des mers et des océans»

L’ASEAN affirme toujours l’importance de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM)  pour établir un ordre juridique et régir les activités en mer de chaque pays. Avec  les pays de l’ASEAN, le  Vietnam  a fait de son mieux pour insérer ce principe dans les documents de l’ASEAN, dont la Déclaration sur  la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et les principes en six points de l'ASEAN sur la Mer Orientale.
La CNUDM  est considérée comme “la loi des mers et des océans”,  base juridique à  toutes les activités maritimes et exploitation en mer à l’échelle nationale, régionale et mondiale.

La convention compte 168 pays membres et la plupart de ses règlements sont devenus des pratiques internationales. La Convention est censée être le 2e plus important document juridique mondial, juste après la Charte des Nations unis de la période après 1945.

Lors du 9e forum maritime de l’ASEAN (AMF-9) tenu à Da Nang  et du 7e forum maritime de l’ASEAN élargie (EAMF-7), une série de documents de coopération maritime ont été approuvés par les pays membres de l’ASEAN : Déclaration des dirigeants de haut rang de l’ASEAN sur la lutte contre les débris marins, le cadre d’action contre les débris marins, le réseau de l’ASEAN de  lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (IUU), et des recherches concernant les politiques de la pêche de l’ASEAN ont été avancées.


Phare sur l’île Da Tây B, relevant du district insulaire de Truong Sa, province de Khanh Hoa. Photo : VI


Gisement de Bach Ho la nuit. Photo : Trân Minh Son : AVI


L’île de Son Ca au district de Truong Sa, province de Khanh Hoa. Photo : Huy Hung : AVI


La pagode Truong Sa, sur l’île Truong Sa Lon,  district insulaire de Truong Sa. Photo : VI


Bateaux  ancrés dans le port An Thoi, district insulaire de Phu Quoc, province de Kiên Giang. Photo : Ngoc Ha : AVI


Bateaux de pêche à Binh Dinh, port de Quy Nhon. Photo : Vu Sinh – AVI


En février 2020, le navire immatriculé SAR 412 du Centre de recherche et de sauvetage maritimes du Vietnam a ramené à Da Nang le bateau de pêche immatriculé QB 98532TS avec 7 pêcheurs à bord, qui avait connu une avarie en haute mer. Photo diffusée par l’AVI


Les policiers maritimes de l’escadron No 402, du Commandement de la zone policière No 4, saisissent des preuves matérielles de pétroliers arrêtés au large du Sud-Ouest du Vietnam pour avoir transporté illégalement du pétrole. Photo : Huynh Thê Anh/AVI


Éoliennes dans le district insulaire de Truong Sa, province de Khanh Hoa. Photo : VI


Ramassage des déchets plastiques au large de Da Nang. Photo : VI

En outre, les pays de l’ASEAN œuvrent pour  construire la confiance,  échanger des expériences et améliorer les compétences des pays en termes d’exécution de ces règlements.

Ces  25 dernières années, le Vietnam a hautement apprécié les buts et objectifs de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM) et a conjugué ses efforts pour mettre en œuvre ce document. Le Vietnam persiste dans le règlement des litiges en mer par la voie pacifique, conformément au droit international notamment la CNUDM.

Exécutant cette politique, le Vietnam a mené des négociations et signé des conventions internationales s’appuyant sur la délimitation maritime avec les pays voisins tels que Thaïlande, Chine, Indonésie.

Actuellement, le Vietnam accélère ses négociations avec la Chine sur  la délimitation de la zone maritime à l’extérieur du golfe du Bac Bô, la délimitation de la zone économique exclusive avec l’Indonésie et la  délimitation de la zone maritime avec d’autres pays voisins.

Le Vietnam a impulsé sa coopération maritime internationale sous diverses formes dont le contenu s’améliore en profondeur,  ce afin d’exploiter au mieux ses potentialités marines, résoudre  les défis pour établir un environnement de paix et stable en  Mer Orientale.

En ce qui concerne la coopération  pour un développement commun, le Vietnam est prêt à discuter avec d’autres pays en se basant sur la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982. La thématique de préservation et de valorisation des océans et des mers est l'objectif n°14 des 17 Objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030 de l’ONU.

Dans le sens de cette directive, le Vietnam persiste dans les mécanismes de coopération et de développement avec les pays riverains de la Mer Orientale, tels que  coopération en termes de ressources de minerais dans la zone de plateau continental enclavée dans le plateau continental de la Malaisie,  coopération avec la Chine dans la pêche et l’exploitation gazo-pétrolière dans le golfe du Bac Bo ./.


Le Vietnam a perfectionné son cadre juridique de gestion et d’exploitation de la mer en conformité à la CNUDM, dont la loi sur la mer de 2012 qui sert de base juridique importante pour que le pays puisse gérer, protéger et développer son économie insulaire et maritime.

Texte : Vietnam Illustré (VI)  – Photos : VI, AVI